Belladone et Modette

En voila 2 qui se sont rencontrées et aimées immédiatement ! Je vous avais promis de la couleur, et bien en voici !

Je crois que cela va être ma tenue pour noël tellement elle est jolie et en même temps agréable à porter !

IMG_7525

J’ai enfin oser couper dans mon twill, coupon o combien précieux de mon armoire, reçu de ma commande à la Modette après mon test (qui a dit que faire un test de tissu était économique ??) et que j’adore !! C’est vraiment l’une des matières que je préfère, la stabilité du coton et le confort du jersey… Et malheureusement, le prix de la matière première ayant augmenter, Sandrine (La Modette, pas moi) m’a confirmé qu’elle n’en proposerai plus pour l’instant… Donc, les rares coupons de ma réserve sont très couvés, je les regarde sans cesse en attendant d’avoir le déclic, et même une fois décidé, les premiers coups de ciseaux sont de vrais épreuves !

C’est donc le patron Belladone, de Deer&Doe, déjà fait 2 fois avec plus ou moins de succès, qui a obtenu le privilège d’être retenu !

Mais comme rien est aussi simple, ma robe devait rentrer dans mon seul mètre de tissu… un sacré challenge pour une robe qui en demande au moins 1m50… J’ai donc choisi de faire la même chose que pour ma dernière opale, utiliser le haut du patron et y aller au feeling pour le bas !! Oui, oui, c’est ce que j’ai fait !!

IMG_7555

IMG_7575Donc le haut jusqu’aux pinces poitrines latérales correspond au patron et ensuite j’ai dû faire des modifications…

  • Je suis partie en trapèze pour la jupe, il n’y a donc pas de démarcation à la taille
  • Je n’ai pas mis de zip, l’élasticité du tissu suffit, donc j’ai coupé le dos dans le pli
  • J’ai fait mourir mes pinces dans le dos en les prolongeant d’une quinzaine de cm vers le bas
  • J’ai déplacé les pinces de devant sur les cotés et au lieu de faire mourir ma pince, je l’ai arrêtée net, cela crée un pli creux qui rappelle les plis de la vrai jupe de la Belladone

J’ai essayé d’être raccord au niveau des motifs mais sans trop me pendre la tête car je n’avais vraiment pas assez de tissu, donc les cotés sont alignés et c’est tout. Le hasard a fait qu’il y ait un motif central bien au centre mais je vous mentirais si je vous disais que je l’avais fait exprès…

IMG_7515

J’ai rajouté du biais bronze (Annaka Bazar), mon préféré, pour les parties visibles et un biais ton sur ton pour l’encolure et les emmanchures. L’ourlet du bas est simple et large.

IMG_7545

IMG_7537

IMG_7528

L’homme l’aime beaucoup et a donc validé mon choix vestimentaire pour les fêtes… que demander de plus ?!!

IMG_7532

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter de bonnes fêtes à toutes !! Quant à moi je vais pouvoir profiter de ma petite grande famille et prendre un peu de vacances !








Hepburn Dress – Concours Art cousu

Voila, il est l’heure de vous présenter ma robe pour le défi Art cousu proposé par Thread&Needles

Tout à débuter au mois de septembre…

Je tombe par hasard sur l’annonce d’un nouveau concours sur T&N… Et comme j’avais depuis longtemps décidé d’essayer de participer au suivant… me voila partante, à la recherche d’une oeuvre inspirante…

Dans le même temps, outre la rentrée scolaire qui m’a beaucoup occupé avec son lot de paperasse et de planning à gérer, j’ai opté pour un changement radical dans ma vie. Depuis l’ouverture de ce blog, je vous parle de raisonner ma couture, de choisir après réflexions, mais j’essaye d’appliquer ce précepte à ma vie en général. Après m’être énormément documentée, c’est à cette période que je suis devenue végétarienne. Et si je vous explique tout ça, c’est que cela a eu un impact sur mon choix d’oeuvre. J’étais dans un mode « green power », et mon envie c’est immédiatement tournée vers le monde végétal, et le minimalisme de certaines peintures japonaises.

Je me suis laissée emporter par les lignes épurées de cette oeuvre, simple toile dont je ne connais même pas la provenance mais qui me parle… J’aime beaucoup les couleurs de l’automne et le passage progressif des feuilles vertes à rouge orangé et j’ai été charmé par la zénitude que dégageait cette oeuvre… y trouvant comme une paix intérieure.

Niveau couture, j’ai découvert à la même époque une marque de patron pdf que je ne connaissais absolument pas au hasard de mes lectures… Audrey&me. Je ne vous cache pas que ce fut le coup de foudre ! Moi qui cherchais des robes un peu structurées comme en portaient le Dr Saroyan dans Bones ou les héroïnes diverses de Arrow (séries regardées à ce moment là), j’ai tout de suite adoré la robe Hepburn et son encolure très travaillée. Autant vous dire que je n’ai pas trainé pour télécharger le package Hepburn (Dress and Skirt) pour pas moins de 9 variations possibles…

J’ai tout de suite associé ce patron à mon choix d’oeuvre à cause des nombreux plis rappelant la forme trapézoïdale des feuilles. Et le duo étant trouvé, je suis partie en quête d’un tissu dans mon modeste stock. C’est donc ainsi que j’ai choisi un tissu de coloris kaki, pour rappeler les feuilles et la végétation mais de façon a être portable (je ne porte jamais de vert, je n’aime pas). Comme je ne voulais pas arrêter mon wearability project pour un concours, je voulais rester cohérente, que ce soit au niveau du patron que du tissu. Donc, j’ai gardé ma sobriété, et l’élégance simple de la robe.

IMG_7111

Pour le concours, j’ai d’abord joué la ressemblance sur la couleur végétale. Ensuite les plis de l’encolure et de la jupe rappellent les nervures des feuilles en formant des trapèzes. Et j’ai profité de ma nouvelle machine magique (Silhouette Portrait) pour reproduire sur du flex noir des parties du tableau afin de les thermocoller sur ma robe. En plus de coller au thème, j’adore ses motifs et je trouve que ces rajouts « finissent » la robe… Ils sont bien entendus discrets et placés de manière à être surpris en fonction des mouvements.

IMG_7025 IMG_7113 IMG_7027

Techniquement, il s’agit donc de la robe Hepburn, de Audrey&Me, dans sa version 1 (la version 2 et 3 étant sans les plis) en taille 14 puisque l’aisance taille était minimale (les mesures « finies » sont données pour choisir avec précision). Le haut est totalement doublé et c’est le patron de la doublure, plus simple (sans pli mais avec des pinces poitrines) qui sert pour les autres versions…

IMG_7080 IMG_7071
J’ai joué la simplicité en ne faisant pas de modifications. La robe se coud facilement et j’ai -pour une fois- pris mon temps… Comme je n’avais pas de fils de la bonne couleur, j’ai tout cousu avec du fil noir et est fait en sorte qu’aucune couture ne soit visible… Cela a été possible grâce à la doublure pour le haut (fermée à la main le long du zip invisible et de la couture taille et grâce à un ourlet lui aussi invisible et à la main… J’en fais rarement, la patience n’étant pas l’une de mes vertus mais cette fois si, cela c’est imposé !

IMG_7102 IMG_7109 IMG_7120

Concernant le patron, je suis ravie d’avoir découvert cette marque et j’ai hâte de tester les autres versions de robe mais aussi de la jupe que j’ai acheté avec… Les explications sont en anglais mais restent très accessibles (ou alors je commence à m’habituer au « lexique couturistique » anglais). Les marges de couture de 1,5cm sont comprises. Il y a 3 versions possibles + plusieurs avec la jupe si vous prenez le pack, mais aussi pleins d’astuces pour rendre votre robe ultra « finie » comme rajouter des brides pour cacher le soutien gorge (je pense d’ailleurs tester leur utilité avec la version décolletée), rajouter des agrafes à la taille et au dos.

Concernant le tissu, il s’agit d’une popeline de coton elasthanne trouvée sur le marché. Légèrement extensible, c’est un bonheur à porter, surtout avec un modèle près du corps comme celui-ci. Ma seule fantaisie a été de rajouter du flex noir.

IMG_7067 IMG_7142 IMG_7146

J’ai mis mes bottes marron pour « faire le tronc de l’arbre » mais je la porte aussi avec des collants et bottes noires. Et j’ai testé avec un sous pull fin noir pour étoffer le haut… je suis contente de pouvoir porter cette robe quelque soit la saison !

IMG_7028Je suis franchement très ravie de mon achat et j’ai hâte de coudre d’autres versions. Connaissez vous cette marque ?

Georgina à vagues

Voici une robe que j’ai oublié de vous présenter… Les photos étaient prises, il ne restait plus qu’à vous en raconter l’histoire et puis le temps a passé…

Georgina, si vous vous en souvenez, je l’avais faite au printemps et après plusieurs modifications, j’avais enfin réussi à en faire une version « portable ». Finalement, je l’ai porté régulièrement ces derniers mois et comme j’aime coudre plusieurs versions de mes patrons, j’ai décidé d’en coudre une nouvelle…

Alors, oui, le + de ce patron est son dos, mais moi ce que je préfère, c’est le devant, avec ses pinces qui soulignent la poitrine juste ce qu’il faut… Donc, j’ai choisi de faire un dos simple (juste la partie de dessous) et un devant décolleté, sans manches. Et j’ai doublé tout le haut car j’adore vraiment la propreté que cela confère.

IMG_6231

IMG_6235

Malgré l’ajustement de l’emmanchure et de l’épaule, le haut baille un peu et dévoile un peu la bride de soutien gorge… Comme j’ai cousu le haut avec sa doublure et que j’ai coupé le dos dans le pli, la couture d’épaule a été réalisé en dernier et je n’ai pas eu le courage de tout redémonter…  
IMG_6243

Le tissu est une sorte de coton polyester un peu rigide, il est noir avec des points blanc formant des vagues. C’est fin et parfaitement mon style… sobriété quand tu nous tiens… La fermeture éclair se trouve sur le coté, invisible.IMG_6245J’aime le fait que le tissu me permette de la mettre quelque soit la saison (ce qui n’est pas le cas de l’autre) et le problème des épaules n’a plus lieu avec un gilet dessus… donc je m’estime très satisfaite de cette nouvelle robe.

IMG_6238

Les nouveaux patrons de RDC ne m’ont pas emballés donc je reste sur mes basiques !! Et que c’est agréable de ne pas avoir à redécalquer un patron !! Par contre, il faut encore que je m’améliore et que je pense à redessiner mes modifications sur le papier car sinon, je dois recommencer à chaque fois… Si vous avez des astuces, je suis preneuse !

Défi Birdie

Je dois dire que je participe rarement aux défis… Mon temps est ponctué d’innombrables imprévus que ce soit d’ordre professionnel ou personnel, donc avoir une deadline me semble très risqué… et je fonctionne beaucoup à l’instinct, genre, « tiens j’ai envie de coudre, j’aime ce tissu, si je faisais ça… », je commence à savoir ce qui me va et me plait, et bien sur, ce dont j’ai besoin (humhum) et je choisi toujours généralement un modèle en conscience mais sans tergiverser pendant 10 ans… Mais bref, aujourd’hui je vous parle d’un petit défi qui tombait au bon moment, voilà tout…

Je l’ai pris en cours de route, à une dizaine de jours de la fin après avoir vu sur IG certaines participantes. Et comme il s’agissait de coudre la robe Birdie du dernier La maison Victor (modèle pour petite fille), magasine en ma possession depuis peu et modèle hautement apprécié, je me suis dit que j’allais enfin faire plaisir à ma fille…

C’est vrai que mis à part une petite robette estivale issu des IPE réalisée cette été, ma puce a vraiment été délaissée niveau couture homemade !! Mais en même temps, elle a un age où ses gouts s’affirment, mais changent également très vite… Et j’avoue avoir un peu de mal à consacrer beaucoup d’énergie à ce genre de projet.

IMG_6858

J’ai donc choisi dans mon stock de tissu un assortiment qui pourrait lui plaire, un coupon de molleton bleu et du voile de coton à l’imprimé coordonné. J’ai fouillé ensuite dans mon stock de zip pour dénicher une fermeture éclair grise d’une longueur suffisante. J’ai rajouté un biais FDS gris étoilé pour les ourlets. Voila typiquement comment naissent la plupart de mes projets couture, ils se dessinent au fur et à mesure…

J’étais dans les temps lorsqu’un de ses imprévus dont j’ai parlé plus haut est arrivé… ha hum… 3 jours passés aux urgences pédiatriques avec ma puce plus tard, je me retrouve à finir cette robette à la dernière minute…, heureusement pour moi, le gros du travail était déjà fait.

IMG_6857

J’ai un peu fait n’importe quoi au niveau couture en ne lisant pas toutes les explications, mais bon, je n’ai pas eu de problème… La robe est simple et à la bonne taille (122 pour ma fille de 7 ans). J’ai choisi de coudre le zip de manière apparente pour ne pas avoir de gêne dans le dos, et pour « casser » la simplicité dudit dos… J’ai aussi surpiqué ma parementure car elle ne restait pas en place, probablement à cause du trop grand écart de composition et de fluidité (molleton vs voile de coton). J’ai cousu avec du fil gris la partie zip et avec du bleu le reste… J’ai aussi décidé d’allonger les manches pour en faire des longues.

IMG_6856

Le résultat final lui plait -pour le moment- bien que la possibilité de trainer en jean/baskets lui soit infiniment plus attrayante… 😦

IMG_6887 IMG_6898 IMG_6892 IMG_6889

Les finitions sont donc basiques et minimales… Et la parementure a décidé de se montrer quoi que je fasse, malgré la surpiqure…

J’avoue, avec une certaine honte quand même, préférer largement coudre pour moi… mais si vous aimez ce modèle, vous pourrez voir les versions bien plus jolies et originales des autres participantes ICI

IMG_6891

Ma fille va bien maintenant… une « simple » grosse crise d’asthme

Voila qui ouvre et clos en même temps la catégorie « Couture pour enfants » de ce blog

Opale simplifiée

Et oui, je ne sais pas me tenir, j’ai réussi à caser une petite cousette pour moi en plein milieu de la réalisation de la pièce maitresse de ma collection Homme (Anthracite, pour ceux qui ne suivent pas…), mais, je reste sur le même thème puisqu’il s’agit d’une nouvelle robe Opale de Grains de couture.

opale bleue-6

Que je vous explique par le commencement… Cet été, je suis passée par une grosse période d’exaspération à ne trouver mon bonheur dans aucun nouveau patron, tous plus « vintage » les uns que les autres, pas assez « moi », trop sport, trop loose, trop etc… vous comprenez l’idée 🙂 et je suis allée dans mon placard à la recherche de mes robes préférées, mes basiques incontournables (je vous prépare d’ailleurs un petit article la dessus après le me made month d’octobre). Et je me suis aperçue que je préférais porter des robes n’ayant aucune démarcation à la taille ou alors très peu visible.

Bref, en contemplant mes patrons, j’ai donc choisi de faire un peu de patronage en partant d’une base, et c’est l’opale que j’ai choisi pour tenir ce rôle !!

opale bleue-3

J’ai repris les pièces du buste et laissé tomber les pièces de la jupe. J’adore reprendre des modèles déjà fait pour le temps gagné à ne pas redécalquer… Je les ai positionnées sur mon tissu et ai tout simplement créé le bas dans la continuité à la craie. J’en ai profité pour replacer les pinces au bon endroit pour moi.

opale bleue-5

Je vous rassure, j’ai fait un essayage pour resserrer la jupe exactement comme je le voulais, ayant prévu de la marge lors de la coupe. Pour le dos, j’ai simplement refermé les pinces en les prolongeant vers le bas sur une dizaine de cm.

Le tissu est une cotonnade trouvée sur le marché, je ne sais pas si la qualité sera au rendez-vous longtemps mais ce n’est pas bien grave, cet essai m’a beaucoup plu donc je n’hésiterais pas à retenter l’expérience.

opale bleue-2Je vous avoue que j’ai eu très peur que la robe ne soit pas assez cintrée et cela fasse un peu parachute sur le devant, surtout en gardant les pinces telles quel… mais je suis satisfaite du résultat, c’est juste assez large pour être à l’aise assise toute la journée.
opale bleue-4
opale bleue-7 opale bleue-8 opale bleue-9

Bon, il faut que je retourne à sa veste maintenant…

[Couture] Bleuet en jean

C’est l’histoire d’une robe qui a failli ne jamais voir le jour… ou comment passer du rire aux larmes…

J’ai commandé le patron de la robe Bleuet de Deer&Doe en même temps que la Centaurée et j’ai patienté jusqu’à avoir le temps et le tissu pour la coudre.

J’ai choisi un tissu en jean très léger de little fabrics et des biais liberty colorés pour le peps. J’ai choisi de faire la version sans manches car j’ai un peu de mal avec les manches courtes. Ma seule robe à manches est ma cami que j’adore mais que je ne peux pas porter quand il fait très chaud.

IMG_5745-5

J’ai décidé de ne pas faire de toile mais de prendre mon temps pour bien ajuster la robe à mon corps. J’ai donc coupé tous mes morceaux en 38 et j’ai joué avec les marges de couture. Une fois satisfaite, j’ai fait mes piqures définitives, j’ai bien aplati chaque marge de couture et j’ai surpiqué certains endroits. N’étant pas très « nœud », j’ai choisi de tisser un reste de dentelle d’un coloris similaire à mon tissu dans le dos. Bref, j’en étais là quand j’ai voulu faire un dernier essayage rapide… ERREUR… En l’essayant, le dos, que j’avais cranté au centre de l’encolure pour mon repère avec le col, s’est tout simplement coupé au niveau du cran sur un peu plus de 5 cm de long…

bleuet

Je dois dire que j’en aurais pleuré si je n’avais pas été en colère contre moi-même… J’ai même failli le mettre directement à la benne… mais finalement j’ai trouvé une solution, qui me satisfait suffisamment… J’ai thermocollé de la triplure pour consolider la fissure et j’ai cousu un morceau de dentelle sur l’extérieur. Comme il était hors de question de laisser l’intérieur dans cet état, j’ai doublé la partie haute avec un voile de coton imprimé. Bref, j’ai fait du cache-misère…

IMG_5743-4

detail

Cette péripétie enfin terminée, j’ai pu continué mon travail. J’ai ajouté un biais en passepoil à l’intérieur des parementures des boutonnières et j’ai fait un ourlet rapporté avec un autre biais pour le bas de la robe. Les fermetures sont des pressions KAM bleu pastel.

Le papillon a été rajouté ensuite pour tester ma nouvelle machine, une silhouette portrait, offert par mon chéri, pour m’aider à accepter objectivement à l’idée d’avoir 30 ans.

IMG_5732-2

N’ayant pas ouvert le livret d’explication, je ne pourrais pas vous en parler…

bleuet

Le bilan de l’histoire est que j’ai réussi à passer beaucoup de temps sur une robe que je ne porterais pas. A l’usage, il s’avère que, certes, la ligne est seyante mais il faut que je rajoute des pressions pour ne pas que tout s’ouvre. Et l’emmanchure me gène énormément, cela ne se sentait pas à l’essayage mais c’est sur la longueur, je n’ai pas tenu plus d’une demi-journée avec… j’aurais du penser à agrandir un peu, un oubli qui met définitivement cette robe dans la catégorie des « importables » (mon petit bilan des 6 mois bientôt !!). En revanche, l’ajustement est parfait pour une robe fermée et j’ai déjà modifié le patron pour une future petite robe de rentrée…

 

[Couture] Cami black&white

Oui, quitte à commander chez Pauline Alice, j’ai aussi craqué pour le patron de la CamiDress… Celui-ci, c’est Clo qui m’a donné envie de la tenter avec sa super version. A force de porter ma belladone et mon opale, j’avais envie de continuer dans cette lancée et me faire de nouvelles robes agréables à porter et assez flatteuses.

cami noire detail devant

Comme en ce moment je suis dans une période « sobre », j’ai choisi une popeline de coton noir à petits pois blancs de chez Little Fabrics. Les boutons sont noirs, de mon stock, et mon seul ajout a été du biais blanc à pois noir à l’intérieur de l’ourlet des manches… le truc ultra invisible qui ne sert à rien… mais qui finissait ma micro-chute de biais – rien ne se jettes-

detail cami hautJe n’ai pas eu de difficulté particulière dans la réalisation, j’ai cousu le col à ma manière habituelle en cousant d’abord l’intérieur puis en surpiquant l’extérieur (je trouve que c’est la façon qui donne la meilleure qualité en terme de finitions – la plus propre pour moi – on parle de fignolages, là…) et j’ai cousu une multitude de boutonnières et de boutons qui ne servent à rien puisque je ne les utilise pas… mais qui ont la bonne idée de rendre le tout harmonieux … j’aime cette mode qui consiste à doubler les boutons, l’homme a plusieurs chemises dans ce genre là… et Clo (oui, encore) m’y à fait penser avec sa maligne.

detail cami epauleConcernant la taille, j’aime assez la notification des mesures « finies » de la robe qui m’évitent d’avoir à faire le calcul moi-même !! Je me suis basée dessus et j’ai bien fait car sinon j’aurais pris au moins une taille au dessus ce qui aurait été beaucoup trop. C’est donc une taille 40 (base sur la mesure « taille ») pour toute la partie « haut ».

cami noire detail cote

cami noire detail dosJ’ai utilisé mon tissu dans toute sa largeur pour créer la partie jupe (la laize étant de 150cm environ, cela m’a fait 2 pans de jupes d’environ 75cm) car je voulais éviter le coté trop bouffants des plis à la taille, surtout avec de la popeline qui « se tient ».  J’ai aussi remontée les poches d’une dizaine de centimètres.

cami noire cote

cami noire devant2

cami noire dos

cami noire

Cette robe est très plaisante à porter même si les manches courtes ne sont pas ma tasse de thé. Je n’avais pas spécialement d’appréhension suite à tous les jolies versions déjà vues de partout mais je ne suis pas déçue !! Par contre, impossible de la porter les boutons fermées, j’ai l’air complètement empruntée…