Nouvelle année

J’ai fait un break … 2 semaines entières sans Instagram ni Feedly (grâce à quoi je suis tous vos blogs) sur mon téléphone, portable qui a passé la majeure partie de son temps sur ma table de chevet… Pas de couture non plus, je n’ai pas touché ma MAC mais j’ai enfin pris le temps de potasser mes livres de patronage. Je souhaitais prendre le temps de profiter de ma famille et aussi me recentrer loin du tumulte du net.
J’ai laissé en plan plusieurs projets commencés avant les fêtes que je compte reprendre dès à présent puisque aujourd’hui, c’est la rentrée ! Rentrée scolaire pour mes loulous, rentrée pour moi avec pas mal de boulot en prévision et rentrée couture avec comme énorme projet la réalisation de quelques patrons « personnels » et bien sur mon wearability projet.

Je ne veux pas faire de gros bilan mais seulement vous montrer les patrons qui ont le plus eu de succès pour moi. Et le tout très subjectivement !

  • Mon plus gros coup de coeur couturesque reste à ce jour la veste Anthracite du livre Grains de Couture que j’ai cousu pour l’homme. Il a fallu que je me batte avec lui pour qu’il passe à un vrai manteau d’hiver quand les 3 pauvres flocons sont enfin arrivés.
    Je plébiscite aussi les 2 modèles Basalte et Topaze qui sont portés et reportés, et ce quelque soit la version.

IMG_6929

  • Toujours dans le bouquin de Grains de couture, c’est Opale qui m’a le plus séduite, j’en ai cousu 2 versions relativement différente et je vous montrerai bientôt (demain normalement) une nouvelle…
  • Je continuerai avec la mini moss skirt de Grainline, dont j’ai également 2 versions que je porte constamment et la Aime comme Mini, dont le mérite est d’utiliser toutes mes chutes de tissu tellement elle prend peu de métrage…

Modette-16

  • Je terminerai par la Belladone de Deer&Doe dont j’ai cousu 3 versions et qui me plait toujours autant.

IMG_7568

  • D’autres patrons m’ont plu et d’autres réalisations sont portées régulièrement, bien entendu !!

*** Mes versions :***

AnthraciteBasalte #1Basalte #2 et TopazeOpale #1Opale #2Mini Moss Skirt #1Mini Moss Skirt #2Belladone #1Belladone #2Belladone #3

Je suis une personne qui aime la mode et mes amis diront de moi que je fais attention à ma tenue. J’aime les vêtements, les formes, les couleurs et les associations et je garde un style assez simple et classique. Etre minimaliste en la matière m’est totalement impossible alors j’essaye mais je ne me force pas. Je fais le tri régulièrement et donne beaucoup ce qui me donne la place de coudre ! Car oui, je couds beaucoup ! J’aime associer des idées et voir le résultat rapidement… J’aime aussi le petit pincement au coeur qui me vient chaque fois que je me rends compte que je suis habillée en « made in Sandrine » et qui me rend un peu plus heureuse, juste comme ça ! Et j’aime quand l’homme porte mes réalisations avec une fierté un peu embarrassante pour moi mais tellement réelle !

J’avoue me tourner vers le patronage pour plusieurs raisons, la première étant que j’ai l’impression que c’est un cap à franchir. Je n’ai pas « une taille standard » et je dois forcément reprendre tous les patrons, et si il y a un an, je ne faisais pas attention à ma pince poitrine qui finissait trop haut ou qui était mal placée, ce genre de détails me gênent à présent. C’est une maniaquerie indépendante de ma volonté !! Bref, quitte à devoir redessiner, autant le faire en entier !

Deuxièmement, je n’arrive pas à aimer certains patrons… pourtant très en vogue et à la mode, car ce n’est pas mon genre… et cela ne me met absolument pas en valeur donc je dois chercher ailleurs… La mode actuelle n’est simplement pas « ma mode » et je ne veux pas me laisser entrainer…

Troisièmement, j’aime cela… J’ai toujours vécu dans une maison remplie de morceaux de tissu, de vêtements fait-main (même mes poupées Barb*e avaient une garde-robe de malade:) ) et j’aime la création quelle qu’elle soit, dans l’intégralité du processus : de l’imaginaire à la réalité. Et en tant que dessinatrice, en bâtiment certes, cela me semble être simplement une nouvelle option, c’est toujours des lignes à créer et des calculs de math à faire 🙂

J’avoue me lancer un défi de taille pour cette nouvelle année, car je ne sais absolument pas combien de temps je vais pouvoir y consacrer. Mais j’espère aussi trouver des nouveaux patrons de créateurs indépendants plus en adéquation avec mon style, je suis optimiste !

A très vite pour ma nouvelle robe hivernale… Je vous souhaite à toutes une superbe année créative !

[TWP] Notion de moutonnage

A l’heure ou sortent constamment de nouveaux patrons, que l’on se rue (moi incluse) dans les e-boutiques dès l’annonce de la sortie des modèles, je souhaitais m’étendre un peu sur l’effet de masse qui nous pousse toutes à faire comme les autres (d’où le terme « moutonnage » que je croyais issu de mon inventivité littéraire mais qui existe bien dans le dico).

belladone dosCar, à quoi bon coudre des vêtements, sensés être « uniques », faits juste pour nous, si toutes les apprentis couturières font le même et que les blogs débordent de réalisations… On finit par ne voir plus que ça, encore et encore. Et surtout, souvent, on oublie de réfléchir aux qualités requises du patron pour qu’il nous aille à nous. Car un modèle peut être beau, plaire à beaucoup, mais il n’ira pas forcément à toutes d’un point de vue morphologique mais aussi stylistique… combien de fois avez vous fait un modèle que vous ne portez pratiquement jamais parce qu’il ne correspond pas à votre style ? Je prends pour exemple la Belladone de D&D qui, par sa taille marquée et son dos travaillé, est une robe assez classe. J’ai du lire des dizaines de fois que la robe était superbe mais qu’elle allait rester au placard car elle était trop guindée pour être portée dans la vie de tous les jours. Pour moi, c’est un effet de masse qui n’a pas été avantageux pour certaines. J’ai donné un exemple pour le style mais la question morphologique est essentielle également. C’est d’ailleurs l’un des fondements du Wearibity projet. Personnellement, l’Anemone de D&D ou le manteau Gérard de RDC, bien que plébiscités, ne me conviennent ni en style, ni en morphologie, donc il n’y a aucune chance pour que je les achète un jour.

En revanche, certains modèles me plaisent beaucoup et me correspondent bien. Et en y réfléchissant bien, ce n’est pas parce que je porte ce que je couds ou que je couds ce que je porte que je ne peux pas être à la mode et suivre les tendances… Sans être à la pointe de la mode, j’ai toujours eu un certain style (le mien, je n’arrive pas à le rentrer dans une catégorie) et je n’ai pas envie de le changer sous prétexte que je couds maintenant la plupart des vêtements que je porte. Il n’y a rien de mal à suivre ce qui se fait aujourd’hui, tant qu’on ne se cache pas derrière mais que l’on fait des choix adaptés et réfléchis. L’effet de masse rassure et permet de rentrer dans une communauté et de s’y sentir à sa place. C’est aussi la possibilité d’échanger ses idées, les problèmes rencontrés et de partager une mode réservée à une élite (les filles sachant coudre). Il ne faut pas avoir peur de faire comme tout le monde et profiter de la vague pour parfaire ses connaissances et ses finitions grâce à la mobilisation de toutes.

plantain#1

Au final, je pense qu’il est important de réfléchir avant de choisir un modèle et cela peut importe l’engouement qu’il suscite. Ensuite, peu importe que vous soyez noyé dans la masse ou seule rescapée, vous pourrez de toute manière en profiter pour partager votre expérience et forger votre style en vous aidant de la multitude d’expérience des autres. Certes, votre modèle ne sera pas totalement le seul, mais il sera unique, car vous y aurez mis votre cœur et votre griffe de couturière…

Voilà pour mon petit baratin… j’espère qu’il sera utile à certaines, n’hésitez pas à me donner votre avis sur la question !! Mais personnellement je vais aller continuer de moutonner avec le nouveau patron D&D l’esprit tranquille !!

Et vous, qu’en pensez vous ?