[Couture] Top plantain

Je vous l’avais annoncé il y a quelques temps… je voulais tester la version débardeur du célèbre Plantain de Deer&Doe. C’est chose faite.

top plantain

C’est vraiment un top basique de chez basique, tellement que j’ai hésité à vous le montrer…

  top plantain devant2   Top : MHD, Plantain de Deer&Doe // Jeans Esprit // Basket In extenso

J’ai utilisé la fin du jersey de l’Homme – optimisation maximale – et 3 boutons de récup. J’ai utilisé mon patron déjà coupé en 38, sans les manches, et j’ai redessiné les emmanchures pour éliminer un peu de largeur aux épaules. J’ai travaillé les emmanchures comme l’encolure avec un morceau de jersey coupé dans le droit-fil et mesurant 9/10ème de l’emmanchure totale (environ). L’ourlet du bas est simplement roulotté à la surjeteuse.

top plantain dos

Dire que j’en suis ravie serais un poil mensongé, je ne sais pas pourquoi mais il y a un truc qui me dérange. Il me servira donc pour trainer, faire le ménage ou du sport…

top plantain saut

Petit mot : mon petit blog venant de passer joyeusement la barre des 3 mois, je commence à prendre mes marques… Alors un grand merci à vous tous qui me lisez, vos commentaires me motivent énormément !! Comme vous l’avez constaté ces derniers jours, je me lance dans le paramétrage de « l’apparence » à présent, afin que cet endroit reflète mieux ce que je souhaite, il risque donc d’y avoir encore quelques petits changements par ici…

[Couture] Robe cocoon

Certaines l’ont déjà vu sur flickr, d’autres dans l’article précédent… je vous dévoile aujourd’hui ma robe cocoon !!

Je l’ai faite peu de temps avant de partir en vacances en cherchant quoi emporter pour « l’après ski » (le jogging et pull loose n’étant pas tolérés chez moi le week-end, ils ne le sont pas plus en vacances…), je voulais quelque chose de doux dans lequel je sois bien au chaud et très confortable…

J’ai donc choisi un molleton douillet reçu récemment lors de ma dernière commande à Motif personnel, et je me suis dit qu’il était temps de tester Plantain en version robe.

robe cocoon détail devant

Pour le résultat, je vous avoue que je suis assez mitigée… globalement, cette robe remplie bien son rôle, elle est douce et bien finie : l’ourlet du bas est fait grâce à un biais retourné, les manches 3/4 sont réalisées avec des finitions très inspirées du M comme moelleux vu chez Clo (enfin question inspiration car n’ayant pas le patron…), la taille n’est pas marquée, ce qui me procure une aisance agréable pour la fin d’après-midi… Mais il y a aussi des points plus négatifs comme le fait que je n’ai pas du tout bien jugé l’élasticité de mon molleton – qui est très proche de 0% !! – et je n’ai coupé qu’une taille au dessus : c’était une ERREUR, il aurait fallu que je coupe au minimum du 42 voir du 44 pour être réellement à l’aise au niveau de la poitrine et que je réduise ensuite pour le bas de la jupe, qui lui suffit amplement niveau largeur… et l’encolure baille un peu à cause du manque d’élasticité. Le problème d’aisance enlève un peu du coté « confortable » mais reste très acceptable, donc je compte bien profiter de cette robe pendant la mi-saison…

robe cocoon coté  robe cocoon devant

robe cocoon dosRobe : MHD, Plantain de Deer&Doe //Collants noirs//Ballerines Gemo

En tout cas, je valide la version robe du Plantain…pour une prochaine dans un bon vieux jersey EXTENSIBLE cette fois !! 🙂 Dire que je voulais aussi tester la version débardeur… il faut que j’y retourne !!

[Couture] Plantain #1 et #2

plantain#1

Ce dimanche, je me suis prévue un petit temps « couture » juste pour moi

Un soir de la semaine j’avais réussi à imprimer Plantain, le patron gratuit de Deer&Doe, et à découper/scotcher le patron en taille 38. Oui, je sais il vaut mieux redessiner sur du papier patron parce qu’on ne sait jamais etc… je sais tout ça et je le fais quand même car le 38 est toujours une taille mediane, c’est-à-dire qu’il y a toujours plus petit et pour extrapoler une taille il suffit de regarder la gradation, en gros si j’ai 34, 36 et 38, ce sera facile de couper du 40. Donc pour en revenir à mon patron Plantain, je le gardais sous le coude, en gardant dans un coin de ma tête qu’il y avait un petit concours en ce moment…

Force de mon nouvel engagement dans The wearability project, j’ai tenu bon ma résolution de faire les choses comme il faut et j’ai commencé par faire une toile de ce fameux Plantain avec un tissu stretch trouvé sur le marché qui me semblait suffisamment élastique. J’ai coupé mon tissu et assemblé les pièces au point droit, j’ai coupé des manches courtes car je voulais juste vérifier l’emmanchure. Bref, une fois enfilé, je me suis dit qu’il était trop bien taillé pour rester à l’état de toile !!

plantain#1

C’est donc devenu ma première version… comme je n’avais pas utilisé ma surjeteuse et que les bords étaient bruts, j’ai laissé les ourlets roulottés tranquillement – en général, je suis plutôt super pointilleuse concernant l’intérieur comme l’extérieur, donc j’ai quand même fait un petit point pour cacher les lignes de couture – j’ai rajouter le biais d’encolure que j’ai cousu et surpiqué au point spécial stretch de ma machine (un espèce de zigzag super serré qui marche très bien pour ce genre de tissu) et j’ai rajouté une fleur en laine, récupérée sur une vieille veste.

plantain#1

plantain#1Haut : MHD, patron Plantain de Deer&Doe // Jupe : je l’ignore mais il faut absolument que je fasse le patron avant de la rendre à sa propriétaire

Cette version finie, je me suis attaquée à ma VRAIE version avec mon beau tissu, un tissu maille couleur terre et un tissu à imprimé métallisé assorti pour les coudières.

plantain#2

plantain#2  plantain#2Haut : MHD, patron Plantain de Deer&Doe // Jupe : je l’ignore // Chaussures :In extenso

Comme je n’avais pas de modification de patron à faire – j’aime beaucoup les patrons Deer&Doe pour ça, j’ai l’impression qu’Eléonore les a dessiné pour moi…- le coudre a été facile et rapide, j’ai juste thermocollé mes coudières avant de les coudre au point droit large et j’ai rajouté un petit triangle devant car j’adore ce tissu. Ah oui, comme cette version était cousu dans un tissu maille, je me suis dit que j’allais faire une version manches longues pour qu’elle me serve de pull léger. Les ourlets sont de simple double rentré avec une surpiqure au point stretch, je préfère normalement ma double aiguille mais pour le coup je n’avais pas du tout assez de fil pour me remplir une deuxième canette, d’ailleurs, avec ma veine, j’ai dû faire les 3 derniers cm du surpiquage avec un autre fil… heureusement, il se fond pas trop mal !!

plantain#2

plantain#2

Franchement je suis ravie du résultat, et comme les hauts ne prédominent pas dans ma garde-robe ils rentrent tous les 2 très bien dans mon projet personnel. La coupe est vraiment nickel pour moi avec un petit côté évasé qui me permet de cacher les réminiscences de ma dernière grossesse… ce qui me manquait cruellement actuellement. Et comme je suis joueuse, j’en profite donc pour tenter ma chance pour le défi Plantain…

plantain#2

Il me reste un petit coupon de ce tissu tout doux et mon cerveau cherche déjà à adapter ce patron dans une version débardeur… vous en saurez plus bientôt !!