Perle de nacre et Opale

Quand j’ai eu dans les mains le livre Grains de couture pour la première fois, j’ai longuement admiré la jupe Perle de Nacre en lin chintz mais malheureusement les mots « taille haute » et « plis au niveau du ventre » m’ont fait ranger ce patron dans les « infaisables ». La forme et les plis font ressortir pil poil ce que mes 3 enfants ont eu l’amabilité de me laisser… et la taille haute n’est pas très adaptée à la station assise qui caractérise la majorité de mes journées de travail…

Pour autant, je l’avais gardé dans un coin de ma tête et lors d’une journée tranquille de décembre j’ai décidé de tester si une version taille basse serait possible. Après avoir décalqué et essayé, je me suis rendue compte qu’il fallait totalement re-patronner le devant et j’ai laissé mon essai de coté le temps de potasser un peu…

Dans le même temps, j’ai aperçu une superbe version de la variante opale/perle de nacre – je ne sais malheureusement plus ou… 😦 – Et je me suis décidée à tester cette version afin de voir ce que ça donnait sur ma morphologie… J’avoue que je n’étais pas très optimiste à la base mais ma curiosité a été la plus forte !

IMG_7770

Niveau technique, j’ai redéclaqué le haut du patron opale en 40/42 avec les manches incluses et j’ai décalqué la jupe sans la ceinture en 42. J’ai dessiné un nouvel empiècement d’épaule qui se situe entre les 2 propositions sur le devant et qui descend un peu dans le dos. Je ne voulais pas marquer spécialement la démarcation à la taille mais le molleton était beaucoup trop « lourd » pour la partie jupe alors j’ai choisi un tissu d’un coloris très approchant. C’est une chute de je-ne-sais-trop-quoi-un-peu-extensible qui n’est pas spécialement de très bonne qualité mais qui était de la bonne couleur… J’ai ajouté un passepoil doré aux empiècements épaules et aux liserés des poches. Comme mon molleton est extensible, je n’ai pas fait de parementure mais j’ai ajouté un biais légèrement étiré et surpiqué à l’aiguille double. Les ourlets des manches sont cousus à l’aiguille double et l’ourlet de la jupe est un simple double rentré.

IMG_7785

Parlons maintenant du résultat !! J’ai été agréablement surprise, je dois dire… Je l’ai cousu mi-décembre et l’ai déjà porté au moins 3 fois… J’aime assez le combo pull/jupe car oui, elle est chaude comme un pull !!  Niveau couleur, c’est du super-soft passe-partout, portable en toute occasion. Morphologiquement, cela aurait pu être pire… La partie Opale est parfaite, ajustée mais pas trop, les plis de la jupe ne gonflent pas trop, mais c’est loin d’être affinant … et j’ai choisi la mauvaise taille.

Petite digression … J’ai un gros problème aux niveaux des mesures hanches/bassin des différents patrons car la partie la plus large chez moi se situe au niveau du bassin et assez bas, et la mesure trouvée correspond souvent à la taille 44 voir 46. Cependant ce n’est clairement pas cette mesure que je dois prendre en compte, (après avoir testé, j’en reviens à la taille 38/40, comme ce que j’achète dans le commerce…) et j’en ai conclu que je devais regardé la mesure qui se situe à environ 20cm de la taille – distance standard entre les 2 – qui revient à quelque chose de plus logique dans mon choix de taille mais qui m’oblige à croiser les doigts pour « que tout passe »…

Tou ça pour dire que la jupe en 42 est un peu trop large, et que j’aurais du revenir sur du 40… Le point positif est que je suis largement à l’aise dedans…

IMG_7773

Le résultat étant tout de même assez satisfaisant et ultra confortable, elle a acquis sa place dans mon dressing hivernal…

IMG_7786

IMG_7782

IMG_7787

L’homme a tranché, il n’aime pas les plis … 😦 mais elle est acceptable (comme si j’allais lui demander la permission de la mettre…)

Opale simplifiée

Et oui, je ne sais pas me tenir, j’ai réussi à caser une petite cousette pour moi en plein milieu de la réalisation de la pièce maitresse de ma collection Homme (Anthracite, pour ceux qui ne suivent pas…), mais, je reste sur le même thème puisqu’il s’agit d’une nouvelle robe Opale de Grains de couture.

opale bleue-6

Que je vous explique par le commencement… Cet été, je suis passée par une grosse période d’exaspération à ne trouver mon bonheur dans aucun nouveau patron, tous plus « vintage » les uns que les autres, pas assez « moi », trop sport, trop loose, trop etc… vous comprenez l’idée 🙂 et je suis allée dans mon placard à la recherche de mes robes préférées, mes basiques incontournables (je vous prépare d’ailleurs un petit article la dessus après le me made month d’octobre). Et je me suis aperçue que je préférais porter des robes n’ayant aucune démarcation à la taille ou alors très peu visible.

Bref, en contemplant mes patrons, j’ai donc choisi de faire un peu de patronage en partant d’une base, et c’est l’opale que j’ai choisi pour tenir ce rôle !!

opale bleue-3

J’ai repris les pièces du buste et laissé tomber les pièces de la jupe. J’adore reprendre des modèles déjà fait pour le temps gagné à ne pas redécalquer… Je les ai positionnées sur mon tissu et ai tout simplement créé le bas dans la continuité à la craie. J’en ai profité pour replacer les pinces au bon endroit pour moi.

opale bleue-5

Je vous rassure, j’ai fait un essayage pour resserrer la jupe exactement comme je le voulais, ayant prévu de la marge lors de la coupe. Pour le dos, j’ai simplement refermé les pinces en les prolongeant vers le bas sur une dizaine de cm.

Le tissu est une cotonnade trouvée sur le marché, je ne sais pas si la qualité sera au rendez-vous longtemps mais ce n’est pas bien grave, cet essai m’a beaucoup plu donc je n’hésiterais pas à retenter l’expérience.

opale bleue-2Je vous avoue que j’ai eu très peur que la robe ne soit pas assez cintrée et cela fasse un peu parachute sur le devant, surtout en gardant les pinces telles quel… mais je suis satisfaite du résultat, c’est juste assez large pour être à l’aise assise toute la journée.
opale bleue-4
opale bleue-7 opale bleue-8 opale bleue-9

Bon, il faut que je retourne à sa veste maintenant…

[Couture] Opale et trapèze

Ahhh, cette opale, j’en rêve depuis que j’ai feuilleté mon bouquin pour la toute première fois… C’est le modèle qui m’avait le plus séduite… et pourtant, j’ai patienté longtemps !!

opale coté détail

Il a fallu trouvé le bon tissu (tissu d’Annaka Bazar) et redessiner une bonne partie du patron pour en faire une taille 40/44/40 mais cela en valait la peine !!

Comme le tissu est très géométrique avec des minis triangles, j’ai décidé de créer un trou trapézoïdal dans le dos plutôt qu’un arrondi.

La parementure est finie avec un biais blanc ainsi que les emmanchures. Un passepoil blanc souligne les découpes du haut. Je n’ai pas mis de zip… L’ourlet est également fait avec une parementure.

détail opale passepoil

Bien entendu, mon attache dans le dos a attendu que je termine pour lâcher pitoyablement… et donc, elle n’est pas aussi jolie que je l’aurai voulu !!

Sinon elle est plutôt rapide à coudre, les pièces s’emboitent bien, je n’ai pas trouvé de difficulté quelconque.

opale dos détail  opaleTiens, sur les photos, il y a du soleil… à l’heure où je poste cet article, il pleut des cordes 😦

 Dire que je l’aime cette robe, ce n’est pas assez fort, elle rentre direct dans mon top 3 au sommet presque exæquo avec ma belladone

  • Le haut est ajusté juste comme il faut, j’adore les pinces dior (elles s’appellent comme ça dans les cours de couture de ma mère)
  • elle est légère et gaie, parfaite pour la saison

mais :

  • ce rouge me va moins bien que le lie de vin de la belladone
  • elle se marie moins facilement avec ma garde-robe, la faute au blanc présent sur le tissu et sur les passepoils, très peu présent dans mon dressing
  • elle n’a pas de poches, et ça c’est bête, parce que j’ai hésité à en mettre et je me suis dit que ça ne servait à rien et que je ne les utilisais jamais, blablabla… mais ça, c’était avant, quand ma belladone n’existait pas… maintenant, j’aime glisser mes mains dans mes poches en me baladant…
  • elle est un poil courte… Ivanne avait prévenu, mais comme je mesure moins d’1m60, j’ai l’habitude de toujours raccourcir donc je me suis juste dit que ça sera parfait comme ça pour une fois… en vrai, c’est limite limite, portable mais il ne fallait pas moins !!

opale coté

opale dos

opale devant2

L’homme la trouve bien, elle me donne un air d’écolière… aller savoir …