Perle de nacre et Opale

Quand j’ai eu dans les mains le livre Grains de couture pour la première fois, j’ai longuement admiré la jupe Perle de Nacre en lin chintz mais malheureusement les mots « taille haute » et « plis au niveau du ventre » m’ont fait ranger ce patron dans les « infaisables ». La forme et les plis font ressortir pil poil ce que mes 3 enfants ont eu l’amabilité de me laisser… et la taille haute n’est pas très adaptée à la station assise qui caractérise la majorité de mes journées de travail…

Pour autant, je l’avais gardé dans un coin de ma tête et lors d’une journée tranquille de décembre j’ai décidé de tester si une version taille basse serait possible. Après avoir décalqué et essayé, je me suis rendue compte qu’il fallait totalement re-patronner le devant et j’ai laissé mon essai de coté le temps de potasser un peu…

Dans le même temps, j’ai aperçu une superbe version de la variante opale/perle de nacre – je ne sais malheureusement plus ou… 😦 – Et je me suis décidée à tester cette version afin de voir ce que ça donnait sur ma morphologie… J’avoue que je n’étais pas très optimiste à la base mais ma curiosité a été la plus forte !

IMG_7770

Niveau technique, j’ai redéclaqué le haut du patron opale en 40/42 avec les manches incluses et j’ai décalqué la jupe sans la ceinture en 42. J’ai dessiné un nouvel empiècement d’épaule qui se situe entre les 2 propositions sur le devant et qui descend un peu dans le dos. Je ne voulais pas marquer spécialement la démarcation à la taille mais le molleton était beaucoup trop « lourd » pour la partie jupe alors j’ai choisi un tissu d’un coloris très approchant. C’est une chute de je-ne-sais-trop-quoi-un-peu-extensible qui n’est pas spécialement de très bonne qualité mais qui était de la bonne couleur… J’ai ajouté un passepoil doré aux empiècements épaules et aux liserés des poches. Comme mon molleton est extensible, je n’ai pas fait de parementure mais j’ai ajouté un biais légèrement étiré et surpiqué à l’aiguille double. Les ourlets des manches sont cousus à l’aiguille double et l’ourlet de la jupe est un simple double rentré.

IMG_7785

Parlons maintenant du résultat !! J’ai été agréablement surprise, je dois dire… Je l’ai cousu mi-décembre et l’ai déjà porté au moins 3 fois… J’aime assez le combo pull/jupe car oui, elle est chaude comme un pull !!  Niveau couleur, c’est du super-soft passe-partout, portable en toute occasion. Morphologiquement, cela aurait pu être pire… La partie Opale est parfaite, ajustée mais pas trop, les plis de la jupe ne gonflent pas trop, mais c’est loin d’être affinant … et j’ai choisi la mauvaise taille.

Petite digression … J’ai un gros problème aux niveaux des mesures hanches/bassin des différents patrons car la partie la plus large chez moi se situe au niveau du bassin et assez bas, et la mesure trouvée correspond souvent à la taille 44 voir 46. Cependant ce n’est clairement pas cette mesure que je dois prendre en compte, (après avoir testé, j’en reviens à la taille 38/40, comme ce que j’achète dans le commerce…) et j’en ai conclu que je devais regardé la mesure qui se situe à environ 20cm de la taille – distance standard entre les 2 – qui revient à quelque chose de plus logique dans mon choix de taille mais qui m’oblige à croiser les doigts pour « que tout passe »…

Tou ça pour dire que la jupe en 42 est un peu trop large, et que j’aurais du revenir sur du 40… Le point positif est que je suis largement à l’aise dedans…

IMG_7773

Le résultat étant tout de même assez satisfaisant et ultra confortable, elle a acquis sa place dans mon dressing hivernal…

IMG_7786

IMG_7782

IMG_7787

L’homme a tranché, il n’aime pas les plis … 😦 mais elle est acceptable (comme si j’allais lui demander la permission de la mettre…)

Veste Anthracite

Je vous en parle depuis un moment … et j’aurais pu vous le montrer avant si je n’étais pas tombé en panne de fil juste au moment des dernières finitions… Habitant à la campagne, j’ai attendu d’avoir du temps et des courses à faire en ville pour passer à MT… Et c’est en rentrant (bien chargée de nouveaux tissus… 😦 ) que je me suis aperçue que les boutons que j’avais choisi n’allaient pas du tout !! Bref, quinze jours plus tard, je finis enfin les dernières boutonnières…

IMG_6910 IMG_6915

Le modèle est la veste Anthracite issu du livre Grains de couture. Pour la taille, j’ai choisi la taille 48, soit la taille au dessus de celle que j’ai cousu pour ses tee-shirts car la veste est assez cintrée et je voulais qu’il puisse porter un pull dessous sans se sentir mal à l’aise. D’ailleurs, lors du premier essayage, j’ai eu très peur que cela soit trop serré… Le tissu est un sergé de coton assez épais trouvé à Mondial Tissu, la doublure est une popeline trouvée également à MT. Monsieur ne voulait pas de ceinture donc je n’en ai pas fait mais sinon j’ai fait simple… enfin, j’ai fait comme sur la photo…, des bavolets, un double col, des rabats de poches,…

IMG_6930

IMG_6932

IMG_6924

J’ai fait une seule modification, j’ai prolongé les poches le plus possible car l’homme a toujours dix mille trousseaux de clé, mètres et autres outils complètement farfelus… J’ai d’ailleurs doublé la couture pour plus de sécurité…

IMG_6929

IMG_6914

IMG_6913

Je suis vraiment très fière de ma doublure que j’ai réussi à bien coudre en bas avec une marge d’aisance acceptable. J’ai coupé le dos du patron dans le pli du tissu pour créer un surplus d’aisance là aussi. Le bas est une bande de 5cm de la longueur du bas sans la parementure. J’ai fait des points à la main à chaque marge de couture pour retenir la doublure à l’intérieur, du coup ça ne bouge pas du tout, je le recommande, c’est vraiment facile, ça ne se voit pas mais cela change vraiment tout !

IMG_6931

Il était quand même temps que je la finisse… avant qu’il fasse trop froid pour la porter et passe à autre chose !

IMG_6934Monsieur est ravie et ne l’a pas quitté depuis que je l’ai terminé. Il teste d’ailleurs au moment ou j’écris ses lignes la superposition avec Onyx… Et j’avoue n’être pas peu fière de mon travail pour lui…

Opale simplifiée

Et oui, je ne sais pas me tenir, j’ai réussi à caser une petite cousette pour moi en plein milieu de la réalisation de la pièce maitresse de ma collection Homme (Anthracite, pour ceux qui ne suivent pas…), mais, je reste sur le même thème puisqu’il s’agit d’une nouvelle robe Opale de Grains de couture.

opale bleue-6

Que je vous explique par le commencement… Cet été, je suis passée par une grosse période d’exaspération à ne trouver mon bonheur dans aucun nouveau patron, tous plus « vintage » les uns que les autres, pas assez « moi », trop sport, trop loose, trop etc… vous comprenez l’idée 🙂 et je suis allée dans mon placard à la recherche de mes robes préférées, mes basiques incontournables (je vous prépare d’ailleurs un petit article la dessus après le me made month d’octobre). Et je me suis aperçue que je préférais porter des robes n’ayant aucune démarcation à la taille ou alors très peu visible.

Bref, en contemplant mes patrons, j’ai donc choisi de faire un peu de patronage en partant d’une base, et c’est l’opale que j’ai choisi pour tenir ce rôle !!

opale bleue-3

J’ai repris les pièces du buste et laissé tomber les pièces de la jupe. J’adore reprendre des modèles déjà fait pour le temps gagné à ne pas redécalquer… Je les ai positionnées sur mon tissu et ai tout simplement créé le bas dans la continuité à la craie. J’en ai profité pour replacer les pinces au bon endroit pour moi.

opale bleue-5

Je vous rassure, j’ai fait un essayage pour resserrer la jupe exactement comme je le voulais, ayant prévu de la marge lors de la coupe. Pour le dos, j’ai simplement refermé les pinces en les prolongeant vers le bas sur une dizaine de cm.

Le tissu est une cotonnade trouvée sur le marché, je ne sais pas si la qualité sera au rendez-vous longtemps mais ce n’est pas bien grave, cet essai m’a beaucoup plu donc je n’hésiterais pas à retenter l’expérience.

opale bleue-2Je vous avoue que j’ai eu très peur que la robe ne soit pas assez cintrée et cela fasse un peu parachute sur le devant, surtout en gardant les pinces telles quel… mais je suis satisfaite du résultat, c’est juste assez large pour être à l’aise assise toute la journée.
opale bleue-4
opale bleue-7 opale bleue-8 opale bleue-9

Bon, il faut que je retourne à sa veste maintenant…

Topaze et Basalte + Tuto inside

Ces 2 teeshirts, je les ai imaginés dès que j’ai eu sous la main ses doux jersey de Little fabrics… Le basalte avait déjà été validé et je voulais tester une nouveauté donc j’ai articulé ses 2 modèles ensembles en variant les couleurs.

Pour le topaze, j’ai choisi le bleu en fond et les empiècements en crème, et l’inverse pour le basalte. La taille est du 46 et les modèles sont du livre Grains de couture d’Ivanne Soufflet

L’homme avait besoin de teeshirts manches longues et j’ai opté pour des cols V pour pouvoir les associer avec Onyx, car c’était important pour moi qu’il puisse réellement porter mes créations.

IMG_6198

IMG_6203

Pour le Topaze, j’ai choisi de réaliser les empiècements latéraux et j’ai été surprise (mais ravie) par l’ampleur de la tache !! C’est fou comme ces petits morceaux sont fuyants et incapables de se placer exactement au bon endroit … Bref, c’était un très bon challenge pour coudre ses arrondis symétriquement sur du jersey… J’ai adoré…

IMG_6201

IMG_6184

Après essayage, j’ai du reprendre un peu la pince sur l’épaule pour bien tendre le tissu mais c’est tout. Comme pour l’onyx, j’ai rajouté un biais sous l’encolure dos, j’ai cousu au point droit simple et surjeté hormis les ourlets qui sont travaillés à l’aiguille double et j’ai allongé les manches.

Pour le Basalte, j’ai juste couplé les empiècements des épaules et fait une encolure en V.

IMG_6331 IMG_6332 IMG_6335

Et je n’ai rien à rajouter, hormis le fait que comme je faisais mon encolure pour la troisième fois, j’ai pris quelques photos pour vous faire un petit tuto…

IMG_6181

 Click click : Tuto biais encolure

J’ai eu envie de vous proposer des explications pour que vous puissiez facilement faire la même chose sur vos créations en jersey… C’est plus simple que l’on pense !! N’hésitez pas à me dire si il y a quelques coquilles dans les commentaires … Après tout, c’est mon premier tuto et il faut bien commencer un jour 🙂 Et c’est juste ma façon de faire, rien d’autre !!

Je serais d’ailleurs ravie de voir vos réalisations si vous l’utilisez …

Et comme mon homme a l’air très malheureux de servir de cobaye, une dernière petite photo…

IMG_6196

Onyx gris

J’ai commencé depuis début septembre une petite série couture pour mon homme issue du livre Grains de Couture. Je vous présente aujourd’hui le premier modèle que j’ai cousu, le pull Onyx. IMG_6209 Comme il m’a donné carte blanche pour lui faire des choses qui lui plaisent et qui soient portables, j’ai opté pour un tissu maille gris foncé, facilement associable avec ses autres hauts. IMG_6186 Coté technique, je n’ai pas grand chose à vous dire, j’ai cousu la majorité des coutures au point droit, avec une aiguille spéciale jersey. J’ai surjeté le tout et ai fini mes ourlets à l’aiguille double pour qu’ils soient bien étirables. Le col en V se coud bien et j’en ai profité pour tester l’ajout d’un biais dans le dos. Visible sur à peu près tous les tee-shirts du commerce, cela faisait un moment que je souhaitais mettre au point ma technique sur ce sujet. A présent, je ne pourrais pas refaire un plantain sans rajouter cet élément… Je trouve que le rendu sur cintre est nettement plus propre et que le col est mieux « tenu » et à moins tendance à s’étirer. IMG_6187 Il s’agit de la taille 46 et le tissu vient de Mondial Tissu. Le livre explique tout donc c’est franchement à la portée du plus grand nombre… J’ai juste rallongé les manches, c’est tout. IMG_6207 IMG_6210 IMG_6213 Je suis ravie de mon petit challenge personnel, à savoir de coudre une mini collection pour l’homme, c’est très motivant !! Vous verrez donc bientôt le reste de la collection : topaze (que vous apercevez dessous) et basalte, et bien sur, la veste qu’il attend depuis que j’ai le bouquin…

[Couture] Sur-tunique Jadestone

Bien qu’ayant 2/3 trucs à vous montrer, j’ai l’impression de mettre mise à l’heure d’été… je couds moins… je procrastine bêtement, je ressasse des tonnes d’idées… Bref, en attendant que la machine redémarre, je vous montre une petite cousette qui a un peu trainée en longueur… que ce soit pour la coudre ou pour la prendre en photos…

Jadestone de Grains de couture… Encore un patron dont je ne savais pas trop quoi en penser à la base…

Bien trop loose pour moi mais sympa qu’en même avec un petit air de « on peut toujours essayer mais ». Et puis, il y a eu ma sœur qui, elle, apprécie ce genre de coupe et qui m’a aussi fait le plaisir de m’annoncer que j’allais être tata… Et quoi de mieux que de fêter l’événement !!

J’ai donc choisi la version loose avec tous ses plis, sans cols, parce que ni elle ni moi n’en sommes fan. Comme d’habitude, je suis restée très soft coté couleur avec une base crème et un passepoil liberty, le tissu venant d’Annaka Bazar.

jadestone coté

J’ai fait mes plis, posé un passepoil entre l’encolure et la parementure. Comme je trouvais la parementure trop grande et qui « rebiquait », je l’ai simplement surjeté très court. Et puis, là, un grand coup de mou et je l’ai laissé trainé alors qu’il ne manquait que les ourlets rapportés… Mais bon, je ne pouvais pas non plus la laisser tomber trop longtemps, une grossesse ne dure que 9 mois… (et oui !). Tous les ourlets sont donc réalisés avec un biais crème. Au final, ce modèle est franchement très intuitif et … simple. Les plis s’emboitent facilement, pas de fermeture, rien de prise de tête…

jadestone dos

Concernant le résultat, je suis assez mitigée. La taille est correct pour ma sœur et légèrement petite pour moi (ce qui est logique), cela se ressent au niveau de l’encolure et emmanchures, donc il faut bien prendre sa taille en fonction du tableau, malgré l’ampleur. Le dos est franchement magnifique, j’adore le tombé du modèle… en revanche, je trouve que les plis de devant ne sont pas du tout seyants et de face, c’est une catastrophe.

jadestone devant

Ma soeur est contente du résultat qui lui permet de se couvrir un peu en laissant son bidon tranquille et j’espère que la tunique lui ira mieux lorsqu’elle aura retrouvé sa taille de poitrine habituelle. Pour ma part, moi qui souhaitait tester la version débardeur, je suis un peu douchée… J’attends vos avis !!

 

 

[Couture] Mon améthyste…

Il y a un moment déjà, quand le printemps commençait à montrer le bout du nez, que les jours étaient moins froids, j’ai décidé de faire le compte de mes vestes mi-saison… Et j’en ai conclu qu’une Amethyste de Grains de Couture s’imposait !

améthyste devant fermée

En effet, mon armoire se composait en tout et pour-tout d’une veste en jean Zara, (déjà vu ) acheté il y a 3 ans et une veste noire Gémo, courte avec un zip asymétrique. Or, ces 2 vestes sont courtes et ont un style bien propre : casuel street pour la première, plus rock pour la deuxième et elles me laissaient souvent dubitative devant mon armoire avec cette petite phrase au bout des lèvres « j’ai rien à me mettre »…

Cette veste était donc une évidence !! Dans sa version droite et longiligne, doublée intégralement, avec une ceinture !! La ceinture est pour moi un indispensable de la veste car je la porte rarement fermer par les boutons mais très souvent simplement ceinturé à la taille.

améthyste coté

J’avais choisi un coupon de denim bleu reçu récemment (les coupons de Saint Pierre) comme base mais j’ai longtemps hésité pour la doublure… Et puis, finalement, je me suis laissée tenter par l’envolée de papillon de FDS (Little Fabrics). Avec mon passepoil argenté et un peu de biais liberty, j’étais enfin prête !!!

détail col amethyste

Grâce à un passage éclair de ma mère dans la région, j’ai grappillé quelques conseils sur les doublures de veste (oui, j’ai la chance d’avoir une « pro » sous la main…) avant de me lancer. Je pensais vous en transmettre quelques uns par ici mais depuis, j’ai lu par hasard le pas à pas de Michelle, une veste de RDC, qui résume parfaitement tout ça, donc je vous recommande chaudement de le lire… même s’il ne s’agit pas du même modèle, une doublure reste une doublure !!

Pour ma part, il était or de question que ma doublure aille jusqu’en bas, j’ai décidé que mon ourlet du bas remonterait de quelques cm avant de coudre la doublure, je n’ai donc pas rajouté de pièces de parementure au bas mais j’ai augmenté mon ourlet à 6 cm avant de couper (cela me permet d’avoir 5cm qui remonte à l’intérieur). Ensuite j’ai cousu en premier ma veste en denim, avec les poches, les bavolets, les surpiqures en omettant les bracelets de manches que j’ai gardé pour après. J’ai testé ma veste plusieurs fois pour vérifier que tout tombait bien et j’ai cousu la doublure sans marges d’ourlet en bas (optimisation du tissu oblige…).

détail bavolet améthyste

J’ai inséré un passepoil entre la parementure et la doublure. J’ai cousu le bas de la doublure et le bas de la veste ensemble puis j’ai tout remis à l’endroit en passant par une manche (pas besoin de laisser un trou dans une manche ou sur un coté de la doublure puisque les manches ne sont pas accrochées au reste…). Pour que l’ourlet reste bien plié et ne baille pas, j’ai, après avoir bien repassé le pli au bon endroit, cousu sur l’envers des petits points entre les marges de coutures des différentes parties et du bas, cela suffit largement et je déteste faire des coutures invisibles…

détail doublure améthyste

Pour information, j’ai aussi légèrement agrandi les dos de la doublure pour avoir un peu plus d’aisance…

Les bracelets de manches sont cousu avec la partie veste et la partie doublure et la couture est cachée avec un biais Liberty. L’aisance au niveau de la largeur de manches est minimale mais suffisante.

Pour le boutonnage, j’ai fait des vraies boutonnières aux manches et j’ai mis seulement 2 boutons sur le devant… je vous l’ ai dit, je ne m’en sers jamais…

détail dos améthyste

détail manches amethyste

La ceinture est tenu par un passant dans le dos, au niveau de la taille. Après utilisation, j’aurai du en faire 2 sur les cotés… car quand je ne noues pas la ceinture, je suis obligée de mettre les bouts dans les poches pour ne pas qu’ils trainent par terre… Ce n’est pas très dérangeant et je m’en accommode facilement mais c’est le seul petit point noir que je vois pour le moment !!

détail ceinture améthyste

Autre précision : j’ai choisi la taille 40 au vue du tableau de mesure (j’ai préféré me référer aux mesures poitrine (38/40) et hanches (38/40)). La veste finale est très ajustée et me permet juste d’avoir l’aisance nécessaire pour un pull fin utile à la mi-saison. Par contre un gros pull d’hiver sera importable… Personnellement, c’était exactement ce que je souhaitais (d’ailleurs, je n’ai pas de gros pulls…) mais si vous préférez être très à l’aise, n’hésitez pas à prendre la taille d’au dessus !!

améthyste devantVeste : MHD, Améthyste de Grains de Couture // Robe Cache-Cache 2013 // Chaussures André

améthyste dos

Au final, et après une bonne semaine de portage intensif, je suis franchement ravie du résultat !! Elle résiste bien à ma vie, les petites mains qui tirent et les bavages de bébé ne l’ont pas déstabilisé !! Je n’arrête pas de m’extasier devant l’homme qui, lui est légèrement vexé de s’être fait avoir… Sa première phrase à propos a été « tu n’étais pas sensée m’en faire une à moi, de veste… » Vraiment, j’ai dit ça moi ??? Ah oui, elle est dans ma liste, t’inquiète pas…

améthyste portée devant

améthyste portée dos

Alors, qu »en pensez vous ?? L’avez vous faite ?