Au début, je voulais une robe

Je me suis beaucoup posée de questions avant de poster ma mythique sur le blog. Avec le plagiat évident de ce modèle, j’avais peur de montrer un soutien qui n’a pas lieu d’être. Cependant, j’ai choisi de montrer ma version parce que quelle que soit la personne qui l’a réellement créé, ce patron mérite sa place parmi mes essais.

Je pensais franchement en rester là, attendant la réponse de Marie aux diverses accusations. Or cette après-midi, j’ai eu la chance d’avoir du temps pour coudre et j’ai décidé de me faire une nouvelle robe dans le genre de mon opale/perle de nacre en version simplifiée taille basse. Pour ce faire, j’ai choisi d’utiliser 2 patrons en ma possession, le plantain de Deer&Doe pour le haut et la Mini de Aime comme Marie pour le bas.

En cherchant comment couper la jupe dans mon tissu, j’ai par hasard positionné mes 2 pièces DEVANT et DOS l’une sur l’autre… C’est quelque chose de banal et tellement anodin mais cela m’a mise dans une colère folle… Les 2 pièces se superposent sans un seul décalage au niveau des hanches. Or comme vous le savez si vous me suivez, je suis en plein dans le patronage, je passe mon temps libre à lire des livres de modélisme et à me renseigner et il n’y a pas une seule référence qui ne note pas dès les premières pages qu’il faut ajouter 1cm, voir 2cm sur les cotés du DEVANT et en retrancher autant au DOS pour que les coutures ne se voient pas de face. C’est juste la base de la base, le truc que tu ne peux pas louper !!

20150127_221343

Certains me diront que ce n’est pas bien grave, que je ne m’en étais pas rendu compte en la cousant, et c’est vrai, je suis aussi en colère contre moi même. Je cherche à faire mieux que surconsommer des produits mal conçus à cause de la rentabilité et malgré ma lutte quotidienne pour soigner mes achats et consommer plus responsable, je me suis fait avoir sur toute la ligne. Alors oui, ce n’est qu’une jupe basique, mais j’ajouterai que je suis une simple amatrice de couture et que j’achète des patrons pour avoir une référence solide. Et j’ai acheté ce patron exprès afin d’avoir une base « professionnelle » sur laquelle m’appuyer plutôt que de recopier bêtement un vêtement du commerce mal taillé. Et là, moi j’ai l’impression d’avoir payé pour rien, je suis juste indignée. C’est comme payer un plombier pour faire ton installation sanitaire, histoire que cela soit fait « dans les règles de l’art » et se retrouver ensuite avec des fuites – j’ai l’impression d’avoir été trompé. Et désolé pour la comparaison mais je travaille dans le bâtiment…c’est venu comme ça.

Alors moi j’en suis là, avec mon patron de jupe juste bon à servir de PQ, à lire des articles documentés sur des modèles copiés, à me demander si les autres patrons de la marque ont été conçus avec le même manque de compétence… Et je suis triste.

[TWP] Bilan #1

Après un peu plus de 6 mois de création pour moi et de gestion de ce blog, je voulais faire un premier bilan sur mes création, ma « couture » et les choses à améliorer afin de continuer de progresser dans mon envie de me créer ma garde-robe.

Je me suis remise à la couture pour moi à la suite de ma grossesse – alors que la plupart aurait cousu de la layette – par besoin de me retrouver et de m’accepter et j’ai ouvert ce blog en même temps. Et je tiens à toutes vous remercier pour le soutien que vous m’apporter jour après jour !! J’ai trouvé un vrai moteur pour avancer malgré le peu de temps dont je dispose et tous vos commentaires me remplissent le cœur…

Le premier point que j’ai pu observer est que je porte très très souvent quelque chose réalisé par moi-même durant la semaine, et j’en suis ravie. C’est la plupart du temps pour aller au boulot et mes amis ne font que rarement la différence entre mes créations et celles du commerce. Ce point est important pour moi et en même temps, il dénote un manque d’originalité et de « griffe ». Je cherche encore mon style et je manque de fil directeur…

Comme vous avez pu le constater, ce début d’année a été assez prolifique puisque je vous ai présenté 32 réalisations dont 30 pour moi, 1 cadeau et 1 pour l’homme… Parmi les 30 modèles créés pour moi et après un savant calcul et une vraie prise de conscience, il s’avère que :

  • 11 ne sont jamais portés, il s’agit de vrais flops
  • 9 sont portés régulièrement mais il manque un je-ne-sais-quoi qui fait que je ne les apprécie pas à leur juste valeur
  • 10 sont de gros coups de ♥ portés et reportés

Parmi les plus portées, il y a ma cami, ma belladone et mon opale qui sont toutes les 3 des grands best-off qui ne restent jamais longtemps dans le placard. Plus basiques mais porté tout autant ma carme et mon manufacture que je traine de partout comme veste ou haut d’appoint. Mon améthyste est à lui seul ma meilleure création. Mon airelle figue est porté régulièrement et mes 2 daturas également. Ma mini en lin est ma jupe préférée du moment.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En demi-teinte, mon short Chataigne bleu qui me sert un peu après le repas et certains jours, mes 2 miss dont l’absence de pinces me chagrine un peu, ma centaurée qui n’est pas des plus seyante et ma belladone revisitée qui est un peu raide (faute au lin). J’ai aussi un peu plus de mal avec ma georgina à cause de son encolure, bien que sa fluidité me plaise beaucoup. Ma Diamond n’est pas assez cintrée.

Les flops sont ma robe bleuet, le short chataigne fleuri, l’airelle verte trop courte, la pierre de lune, ma robe plantain pas assez stretch, ma jupe rita devenue trop grande, ma maligne trop grande dès le départ, mes minis en jeans trop simples… Ce sont tous des ratages que j’ai consciemment montré ici, certains présentés comme tel, d’autres le sont devenu à l’usage ou plutôt au non-usage… Certaines erreurs proviennent du choix du patron et d’autres du choix du tissu…

 Les patrons

Je m’aperçois que j’ai privilégié les patrons indépendants puisque je n’ai pas utilisé un seul magasine. Pour être honnête, j’ai acheté un Tendance Couture mais je n’ai rien finalisé…Par contre, presque chaque patron acheté a été utilisé plus d’une fois, ou le sera rapidement… J’aime réussir à donner des interprétations différentes d’un même patron. Par exemple mes 2 Daturas ou mes Belladones… Je cherche encore ce qui me va et certains essais n’ont pas été fructueux mais cela fait parti du jeu !!

J’avoue privilégié les modèles structurés et mis à part quelques « basiques », j’ai choisi des patrons le plus en adéquation avec mon style. Je crois pourtant avoir acheter certains patrons par coup de cœur… sans aucune réflexion sur leur futur portabilité… et ce n’est pas toujours une bonne idée !!

Les tissus

Encore plus que le choix du patron, c’est vraiment le choix du tissu qui va faire que la réalisation sera portée et reportée et j’ai encore des progrès à faire dans ce domaine… Par contre, je n’ai pas eu de mauvaises surprises quant à la qualité de mes tissus… Je me fournis beaucoup sur internet et je ne suis que rarement déçue. Toutes mes créations portées tiennent le choc et sont encore en un seul morceau, même le Basalte de l’homme qui est mis à rude épreuve ! 🙂

Le bilan…

Un bilan assez mitigé, qui me déçoit un peu… J’ai l’impression d’avoir été un peu boulimique, à vouloir toujours en faire plus, et je me retrouve finalement avec beaucoup trop de vêtements. Et même si j’ai toujours été une grande amatrice de mode et de shopping, j’ai bien peur de faire une overdose… J’ai envie de coudre mais je ne sais plus trop quoi coudre, quoi choisir… Je pense qu’il est temps pour moi de prendre du recul et d’analyser mes envies. Puisque mon dressing est plein, je vais en profiter pour tester de nouvelles pièces et essayer de trouver mon style…

Je dois également une veste à l’homme qui aimerais bien également une chemise et quelques tee-shirts et pantalons… oui oui, que ça…

 

[TWP] Notion de moutonnage

A l’heure ou sortent constamment de nouveaux patrons, que l’on se rue (moi incluse) dans les e-boutiques dès l’annonce de la sortie des modèles, je souhaitais m’étendre un peu sur l’effet de masse qui nous pousse toutes à faire comme les autres (d’où le terme « moutonnage » que je croyais issu de mon inventivité littéraire mais qui existe bien dans le dico).

belladone dosCar, à quoi bon coudre des vêtements, sensés être « uniques », faits juste pour nous, si toutes les apprentis couturières font le même et que les blogs débordent de réalisations… On finit par ne voir plus que ça, encore et encore. Et surtout, souvent, on oublie de réfléchir aux qualités requises du patron pour qu’il nous aille à nous. Car un modèle peut être beau, plaire à beaucoup, mais il n’ira pas forcément à toutes d’un point de vue morphologique mais aussi stylistique… combien de fois avez vous fait un modèle que vous ne portez pratiquement jamais parce qu’il ne correspond pas à votre style ? Je prends pour exemple la Belladone de D&D qui, par sa taille marquée et son dos travaillé, est une robe assez classe. J’ai du lire des dizaines de fois que la robe était superbe mais qu’elle allait rester au placard car elle était trop guindée pour être portée dans la vie de tous les jours. Pour moi, c’est un effet de masse qui n’a pas été avantageux pour certaines. J’ai donné un exemple pour le style mais la question morphologique est essentielle également. C’est d’ailleurs l’un des fondements du Wearibity projet. Personnellement, l’Anemone de D&D ou le manteau Gérard de RDC, bien que plébiscités, ne me conviennent ni en style, ni en morphologie, donc il n’y a aucune chance pour que je les achète un jour.

En revanche, certains modèles me plaisent beaucoup et me correspondent bien. Et en y réfléchissant bien, ce n’est pas parce que je porte ce que je couds ou que je couds ce que je porte que je ne peux pas être à la mode et suivre les tendances… Sans être à la pointe de la mode, j’ai toujours eu un certain style (le mien, je n’arrive pas à le rentrer dans une catégorie) et je n’ai pas envie de le changer sous prétexte que je couds maintenant la plupart des vêtements que je porte. Il n’y a rien de mal à suivre ce qui se fait aujourd’hui, tant qu’on ne se cache pas derrière mais que l’on fait des choix adaptés et réfléchis. L’effet de masse rassure et permet de rentrer dans une communauté et de s’y sentir à sa place. C’est aussi la possibilité d’échanger ses idées, les problèmes rencontrés et de partager une mode réservée à une élite (les filles sachant coudre). Il ne faut pas avoir peur de faire comme tout le monde et profiter de la vague pour parfaire ses connaissances et ses finitions grâce à la mobilisation de toutes.

plantain#1

Au final, je pense qu’il est important de réfléchir avant de choisir un modèle et cela peut importe l’engouement qu’il suscite. Ensuite, peu importe que vous soyez noyé dans la masse ou seule rescapée, vous pourrez de toute manière en profiter pour partager votre expérience et forger votre style en vous aidant de la multitude d’expérience des autres. Certes, votre modèle ne sera pas totalement le seul, mais il sera unique, car vous y aurez mis votre cœur et votre griffe de couturière…

Voilà pour mon petit baratin… j’espère qu’il sera utile à certaines, n’hésitez pas à me donner votre avis sur la question !! Mais personnellement je vais aller continuer de moutonner avec le nouveau patron D&D l’esprit tranquille !!

Et vous, qu’en pensez vous ?

[Made month] Semaine 2

Pour cette semaine, je suis assez contente de moi puisque j’ai mis 3 réalisations dont 2 anciennes. Je me suis aperçue que je manquais de haut… le jour où j’ai voulu mettre mon slim, j’ai cherché un top homemade et, à part mon plantain déjà mis avec le même slim la semaine dernière, je n’avais pas grand chose à montrer, et en fouillant bien, j’ai retrouvé une chemise/tunique issue d’un livre japonais. Mes objectifs pour le printemps sont donc de me faire quelques hauts supplémentaires…

10/11 marsTenue de lundi et mardi au boulôt : des leggings, une jupe réalisée il y a un bon moment avec beaucoup de finitions (coutures broderie, biais à l’intérieur de la parementure,…), le tissu commence à vieillir mais je la mets 1 à 2 fois par mois en été comme en hiver, avec des petits pulls et des bottes le matin, des ballerines l’après-midi

12marsMon slim avec ma chemise/tunique japonaise et des ballerines

14marsPour cette tenue j’ai égayé ma jupe rita avec un teeshirt coloré. Le tout associé avec un gilet et des ballerines noirs.

J’ai eu un peu plus de mal à prendre des photos, la reprise du boulot ayant mangé beaucoup de mon temps, j’espère donc que la prochaine sera plus soft…

Les autres participations sont là…

[Made month] Semaine 1

Voilà, je participe ce mois-ci au Made-Month Mars initié par Thread & Needles. C’est une première pour moi et j’ai tout de suite trouvé l’idée bonne et surtout qu’elle correspondait bien au TWP

Vu que je viens de reprendre la couture pour moi après une longue période « maternité, couture enfant », j’en ai conclu que je pourrais porter 2 à 3 homemade par semaine, difficilement plus car je n’ai pas encore un stock énorme de création maison, et je ne me change pas toujours tous les jours… de plus la lessive est souvent un point noir par ici depuis l’arrivé du 3ème…

Bien entendu, je me suis inscrite gaiement sans penser une seconde que le mois de mars correspondait également à mes vacances tant attendues… J’ai donc mis quelques vêtements homemade dans ma valise et l’application flickr sur mon téléphone.

Donc pour cette première semaine, j’étais au ski avec ma petite famille et j’ai porté 2 créations : une déjà présentée ici et l’autre qui le sera bientôt 🙂 et qui ont toutes les 2 pour base le patron Plantain de Deer&Doe
plantainPremière tenue pratique et confortable composée d’un slim et de mon plantain gris manches courtes avec une veste noire, c’est ce que j’ai porté pour le voyage en voiture
robe plantainTenue douillette à l’extrême pour les soirées après le ski à la sortie de la douche, une robe plantain dans un molleton tout doux, sur un leggings ou mon slim…

C’est tout pour cette première semaine… pour tout dire, j’espère faire mieux maintenant que je suis rentrée, je porte vraiment souvent ce que je viens de créer, surtout depuis la création de ce blog et ma réflexion sur mes choix de patrons et de coloris et je trouve qu’avec l’appli sur le téléphone, c’est assez simple… même l’homme a bien voulu prendre 5 minutes pour me photographier (le tout en riant de ma dernière « lubie »). Certes les photos ne sont pas d’une qualité irréprochable mais au moins cela permet de participer même avec un emploi du temps de ministre…

Pour tout voir du mademonth de mars, c’est ici

[TWP] Analyse colorimétrique

Pour compléter mon analyse et cibler mes projets, j’ai également cherché quel était mon type de saison et mes couleurs. Et je dois dire que le résultat a été une révélation pour moi… quelque chose de totalement inattendu qui me fait me remettre en question totalement…

Pour moi qui ai la peau mate, qui bronze vite, qui ai les yeux et les cheveux marron foncés, je me suis toujours dit que les couleurs de l’automne, le brun, marron, orange étaient des couleurs allant de soi, que j’étais forcément une saison aux couleurs chaudes et aux variations dorées. Et bien je me trompais !!

Pour connaître précisément ma situation, j’ai fais ce test et le résultat m’a bluffée : je serais de type hiver adouci

colorimetrie hiver doux

Plutôt septique au début, vous comprenez pourquoi, je suis allée me balader de site en site pour vérifier ce résultat, puis en regardant bien la palette de couleur, j’ai compris que jusque là j’avais fait fausse route bien des fois en me réfugiant dans des coloris basiques mais inadaptés et qu’inconsciemment également, dès que je sortais de ma zone de neutralité (noir, marron, gris), je choisissais facilement les coloris d’hiver. J’ai donc commencé la phase d’acceptation… Et finalement, ce qui m’a convaincue d’avoir le bon résultat est, premièrement, le test du tissu noir qui me donne bonne mine et qui accentue mon visage au lieu de l’étouffer et deuxièmement, la visualisation de mes 2 plantains, l’un réalisé dans une couleur de ma palette et l’autre dans ce que je pensais m’aller et je trouve le résultat sans appel.

Donc à présent, je sais quel coloris choisir pour mes prochaines coutures et il va falloir que je refasse le tour de mon armoire…

[TWP] Analyse morphologique

Voilà, en suivant les étapes du TWP, j’ai moi aussi cherché à définir ma morphologie type pour ensuite ne plus me tromper sur mes choix de patron. Pour ce faire, j’ai non seulement cherché quels étaient les bons choix en fonction de ma silhouette type mais également en prenant en compte la notion de taille, car étant petite, cela modifie mes proportions.

Ma silhouette :

Ce n’est pas la première fois que, devant le miroir, je m’ausculte pour savoir si je suis rectangle, ovale ou pyramide, etc… (c’est l’effet Cristinaaaaaaaaa, je crois) mais jusque là, j’avais toujours eu du mal à choisir… c’est pourquoi quand Clo’s et Julie ont mis ce lien avec la possibilité de prendre ses mesures, j’ai pris mon mètre ruban et je me suis mesurée de part en part pour connaitre enfin le résultat. Et je dois dire que rien qu’en rentrant les infos, je savais ma morphologie, comme quoi rien ne vaut la prise de mesure !!

Je vous mets ici le résultat obtenu sur le site de Melle Anne qui remonte bien le moral, pour les jours sans 🙂

morphologie x

En gros, j’ai une SILHOUETTE X, une silhouette équilibrée avec les épaules et les hanches dans le même alignement (j’avais la même mesure pour les 2) et la taille marquée – c’est là ou j’étais franchement septique mais, aux vues des chiffres, en effet, il y a une grosse différence… C’est une silhouette qui doit rester équilibrée pour ne pas perdre son harmonie, donc, malgré le fait que ce soit « l’idéal féminin » et patati (c’est pas moi qui le dit 🙂 ), on ne peut pas mettre n’importe quoi sous peine de déséquilibrer complétement les proportions, il faut respecter les largeurs et les longueurs.

Ma taille :

Mesurant moins d’1m60, je peux me considérer comme petite… et les vêtements sont souvent taillés pour un standard plus grand d’au moins 10cm, donc je suis obligée de faire attention à ce point. Certaines marques font déjà des efforts pour plaire aux plus grands nombres, petits comme grands, car je suppose qu’il y a le même problème pour les personnes « grandes ». Mais pour les patrons de couture, il faut savoir bien choisir… je suis donc allé chercher des conseils pour adapter mes projets à ma taille et faire les bons choix pour paraitre élancée et pas ratatinée…

Ce site préconise d’éviter les contrastes qui cassent la silhouette et les bas qui coupent les jambes (jupes mi-longues, pantalon carotte qui s’arrête aux mollets,etc…)

Voici quelques repères trouvés ici pour bien choisir :

NON

  • Les pulls trop amples et longs
  • Les pantalons larges et mous
  • Le flare avec du plat
  • Les pantalons trompette taille basse et les grands revers
  • Les jupes boule
  • Les vestes masculines longues et droites
  • Les superpositions de couleurs et de vêtements
  • Les rayures horizontales et les gros imprimés
  • Le haut dont la couleur contraste trop avec le bas
  • Les bottes mi-mollets
  • Les chaussures lourdes ou à bouts trop ronds
  • Les escarpins pointus à très hauts talons

OUI

  • Les pantalons à pont ou taille haute
  • Les slim 7/8
  • Les robes ou jupes mi-cuisses ou au-dessus du genou
  • Les vestes structurées
  • Les ceintures larges qui marquent bien la taille
  • Les imprimés discrets : petits carreaux, liberty…
  • Le monochrome ou les camaïeu
  • Les bottes avec une jupe au-dessus du genou
  • Les foulards longs
  • Les chaussures fines, pas trop pointues et talons de 5 cm

La synthèse :

Pour réussir à faire de bons choix, il me faut donc mixer les « bons modèles » des 2 parties ci-dessus… Bien sur, tout ne me plait pas et ce n’est pas parce que telle coupe serait mieux que je dois me limiter à ça mais il s’agit d’une bonne base pour éviter les écueils…

À choisir :

  • Des hauts et des robes cintrés qui épousent la silhouette, des vêtements aux épaules naturelles, sans ajout aux niveau des hanches, des robes et jupes courtes pour montrer beaucoup de longueur de jambe.
  • Un travail de couleur en monochrome ou camaïeu et des textures fluides ayant de beaux tombés

À éviter :

  • Les coupes droites sans taille, les vêtements mettant en avant les épaules ou les hanches, les pantalons très larges ou trop courts, les robes et jupes s’arretant au dessous des genoux
  • Les couleurs trop contrastantes et imposantes, les rayures horizontales, les tissus trop raides

Alors, qu’en pensez vous ?