Perle de nacre et Opale

Quand j’ai eu dans les mains le livre Grains de couture pour la première fois, j’ai longuement admiré la jupe Perle de Nacre en lin chintz mais malheureusement les mots « taille haute » et « plis au niveau du ventre » m’ont fait ranger ce patron dans les « infaisables ». La forme et les plis font ressortir pil poil ce que mes 3 enfants ont eu l’amabilité de me laisser… et la taille haute n’est pas très adaptée à la station assise qui caractérise la majorité de mes journées de travail…

Pour autant, je l’avais gardé dans un coin de ma tête et lors d’une journée tranquille de décembre j’ai décidé de tester si une version taille basse serait possible. Après avoir décalqué et essayé, je me suis rendue compte qu’il fallait totalement re-patronner le devant et j’ai laissé mon essai de coté le temps de potasser un peu…

Dans le même temps, j’ai aperçu une superbe version de la variante opale/perle de nacre – je ne sais malheureusement plus ou… 😦 – Et je me suis décidée à tester cette version afin de voir ce que ça donnait sur ma morphologie… J’avoue que je n’étais pas très optimiste à la base mais ma curiosité a été la plus forte !

IMG_7770

Niveau technique, j’ai redéclaqué le haut du patron opale en 40/42 avec les manches incluses et j’ai décalqué la jupe sans la ceinture en 42. J’ai dessiné un nouvel empiècement d’épaule qui se situe entre les 2 propositions sur le devant et qui descend un peu dans le dos. Je ne voulais pas marquer spécialement la démarcation à la taille mais le molleton était beaucoup trop « lourd » pour la partie jupe alors j’ai choisi un tissu d’un coloris très approchant. C’est une chute de je-ne-sais-trop-quoi-un-peu-extensible qui n’est pas spécialement de très bonne qualité mais qui était de la bonne couleur… J’ai ajouté un passepoil doré aux empiècements épaules et aux liserés des poches. Comme mon molleton est extensible, je n’ai pas fait de parementure mais j’ai ajouté un biais légèrement étiré et surpiqué à l’aiguille double. Les ourlets des manches sont cousus à l’aiguille double et l’ourlet de la jupe est un simple double rentré.

IMG_7785

Parlons maintenant du résultat !! J’ai été agréablement surprise, je dois dire… Je l’ai cousu mi-décembre et l’ai déjà porté au moins 3 fois… J’aime assez le combo pull/jupe car oui, elle est chaude comme un pull !!  Niveau couleur, c’est du super-soft passe-partout, portable en toute occasion. Morphologiquement, cela aurait pu être pire… La partie Opale est parfaite, ajustée mais pas trop, les plis de la jupe ne gonflent pas trop, mais c’est loin d’être affinant … et j’ai choisi la mauvaise taille.

Petite digression … J’ai un gros problème aux niveaux des mesures hanches/bassin des différents patrons car la partie la plus large chez moi se situe au niveau du bassin et assez bas, et la mesure trouvée correspond souvent à la taille 44 voir 46. Cependant ce n’est clairement pas cette mesure que je dois prendre en compte, (après avoir testé, j’en reviens à la taille 38/40, comme ce que j’achète dans le commerce…) et j’en ai conclu que je devais regardé la mesure qui se situe à environ 20cm de la taille – distance standard entre les 2 – qui revient à quelque chose de plus logique dans mon choix de taille mais qui m’oblige à croiser les doigts pour « que tout passe »…

Tou ça pour dire que la jupe en 42 est un peu trop large, et que j’aurais du revenir sur du 40… Le point positif est que je suis largement à l’aise dedans…

IMG_7773

Le résultat étant tout de même assez satisfaisant et ultra confortable, elle a acquis sa place dans mon dressing hivernal…

IMG_7786

IMG_7782

IMG_7787

L’homme a tranché, il n’aime pas les plis … 😦 mais elle est acceptable (comme si j’allais lui demander la permission de la mettre…)