[TWP] Notion de moutonnage

A l’heure ou sortent constamment de nouveaux patrons, que l’on se rue (moi incluse) dans les e-boutiques dès l’annonce de la sortie des modèles, je souhaitais m’étendre un peu sur l’effet de masse qui nous pousse toutes à faire comme les autres (d’où le terme « moutonnage » que je croyais issu de mon inventivité littéraire mais qui existe bien dans le dico).

belladone dosCar, à quoi bon coudre des vêtements, sensés être « uniques », faits juste pour nous, si toutes les apprentis couturières font le même et que les blogs débordent de réalisations… On finit par ne voir plus que ça, encore et encore. Et surtout, souvent, on oublie de réfléchir aux qualités requises du patron pour qu’il nous aille à nous. Car un modèle peut être beau, plaire à beaucoup, mais il n’ira pas forcément à toutes d’un point de vue morphologique mais aussi stylistique… combien de fois avez vous fait un modèle que vous ne portez pratiquement jamais parce qu’il ne correspond pas à votre style ? Je prends pour exemple la Belladone de D&D qui, par sa taille marquée et son dos travaillé, est une robe assez classe. J’ai du lire des dizaines de fois que la robe était superbe mais qu’elle allait rester au placard car elle était trop guindée pour être portée dans la vie de tous les jours. Pour moi, c’est un effet de masse qui n’a pas été avantageux pour certaines. J’ai donné un exemple pour le style mais la question morphologique est essentielle également. C’est d’ailleurs l’un des fondements du Wearibity projet. Personnellement, l’Anemone de D&D ou le manteau Gérard de RDC, bien que plébiscités, ne me conviennent ni en style, ni en morphologie, donc il n’y a aucune chance pour que je les achète un jour.

En revanche, certains modèles me plaisent beaucoup et me correspondent bien. Et en y réfléchissant bien, ce n’est pas parce que je porte ce que je couds ou que je couds ce que je porte que je ne peux pas être à la mode et suivre les tendances… Sans être à la pointe de la mode, j’ai toujours eu un certain style (le mien, je n’arrive pas à le rentrer dans une catégorie) et je n’ai pas envie de le changer sous prétexte que je couds maintenant la plupart des vêtements que je porte. Il n’y a rien de mal à suivre ce qui se fait aujourd’hui, tant qu’on ne se cache pas derrière mais que l’on fait des choix adaptés et réfléchis. L’effet de masse rassure et permet de rentrer dans une communauté et de s’y sentir à sa place. C’est aussi la possibilité d’échanger ses idées, les problèmes rencontrés et de partager une mode réservée à une élite (les filles sachant coudre). Il ne faut pas avoir peur de faire comme tout le monde et profiter de la vague pour parfaire ses connaissances et ses finitions grâce à la mobilisation de toutes.

plantain#1

Au final, je pense qu’il est important de réfléchir avant de choisir un modèle et cela peut importe l’engouement qu’il suscite. Ensuite, peu importe que vous soyez noyé dans la masse ou seule rescapée, vous pourrez de toute manière en profiter pour partager votre expérience et forger votre style en vous aidant de la multitude d’expérience des autres. Certes, votre modèle ne sera pas totalement le seul, mais il sera unique, car vous y aurez mis votre cœur et votre griffe de couturière…

Voilà pour mon petit baratin… j’espère qu’il sera utile à certaines, n’hésitez pas à me donner votre avis sur la question !! Mais personnellement je vais aller continuer de moutonner avec le nouveau patron D&D l’esprit tranquille !!

Et vous, qu’en pensez vous ?

Publicités

11 réflexions sur “[TWP] Notion de moutonnage

  1. En fait ce que tu dis m’interpelles car à un moment donné moi aussi je me suis dit en achetant des patrons « je fais le mouton »… Mais c e moutonnage est somme toute virtuel car depuis un an que je couds, je n’ai jamais rencontré ou croisé une fille dans la vie réelle portant une robe deer and doe, République du Chiffon ou Vanessa Pouzet… là où je te rejoins c’est qu’on a vite très tendance à vouloir coudre pour coudre ou parce qu’une bloggeuse porte bien un vêtement, à vouloir le faire à son tour…
    Donc ça y est, moi aussi, je commence à réfléchir à ce qui me va vraiment…. et je n’aime pas la nouvelle robe d’eleonor… mais je suis sure que les réalisations à venir feront leur petit effet…
    holalala quelle bavarde 😀

    • C’est moi aussi en me disant cela que j’ai décidé d’écrire quelque chose à ce sujet… Personnellement, réfléchir avant chaque nouvel achat de patron me permet d’améliorer mes réalisations… même si il y a encore des loupés !!
      Merci beaucoup pour ton avis !!

  2. Merci pour cet article Sandrine, hyper intéressant… Je vais me permettre donc de partager ma pensée ^^

    Le « moutonnage » n’est pas juste synonyme pour moi de copier quelqu’un… Les blogs sont là pour être inspirant, pour se donner des idées, et stimuler une créativité (en berne, ou non !) ; donc le moutonnage n’est pas péjoratif en soi ! On est toutes confrontées à une réalisation qui nous plait énormément et qui fait chavirer notre coeur.. Je vais te citer un exemple pour que ça soit plus concret : la BELLADONE ! Elle est belle/originale/féminine, mais d’une part, il m’a fallu quelques mois pour me rendre compte que ce genre de modèle ne me va pas (cf mon article sur mes PVS http://clopiano.wordpress.com/2014/01/29/the-twp-mes-patrons-cheris/ ) mais qu’en plus elle n’était jamais sortie de mon armoire (trop habillée pour moi pour être portée dans la vie quotidienne !) Même si je vois très souvent des Belladone particulièrement réussies, je ne me laisserai pas influencée !

    Mais, on est d’accord, le moutonnage peut prendre une dérive égocentrique… et bien souvent, la bloggueuse qui moutonne « vraiment » ne va surtout pas citer ces sources d’inspiration… Elle va juste dire qu’elle a eu un énorme coup de coeur pour un patron/un tissu pour rester dans le mouvement de mode. Et seulement pour être dans le mouvement de mode ! Tout ça est donc très superficiel, juste pour faire monter un égo démesuré par une popularité virtuelle…

    On est pas là pour justifier en long, en large et en travers sur notre choix de tissu/patron ou autre… ça enlèverait du naturel… mais il faut bien avouer que faire un blog de couture, c’est aussi, et surtout coudre ! Et pas juste faire des photos ! Dans un blog de couture, on doit pouvoir trouver un « âme » une « sensibilité » ; on doit pouvoir ressentir la passion de la couture !
    Alors faire le mouton, certes, c’est normal… et pas que sur les blogs de couture d’ailleurs ! Donc, ça, ça ne me choque pas… mais faire le mouton juste pour faire monter une popularité… et bien… c’est sans moi !

    • Merci pour ta participation, Clo !!
      Et tu rajoutes un paragraphe entier sur quelque chose que je n’avais pas pris en compte dans mon raisonnement pour la simple raison que j’espère que ce n’est pas une majorité. J’aime les blogs qui ont du cœur et je me lasse très vite de ceux qui ne font que l’éloge des derniers modèles en vue. J’ai donc préféré m’en tenir à déculpabiliser la couturière passionnée que je suis ainsi que celles qui me lisent…

  3. ton article me fait écho car je m’en suis fait la réflexion il y a peu de temps! j’ai commencé à coudre du burda, puis en surfant sur la blogosphère j’ai découvert des marques de patrons, des modèles;;;grâce à vous blogueuses! j’en suis donc à mes premiers moutonnages, mais j’essaie de mettre ma touche perso et de vraiment coudre un vêtement que je porterais très régulièrement! c’est bien ça que je garde à l’esprit et qui du coup me permet d’être raisonnable dans mes achats!!! je fonctionne beaucoup au coup de coeur alors même si le modèle est si convoitisé par la blogo, je passe mon tour si le modèle ne me convient pas! par exemple, je suis fan du livre un été couture de rdc mais les patrons pochettes, peu de modèles m’attire! petit à petit je souhaite créer mon homemade dressing!!! mais à partir de pièces qui me plaisent et non qui sont tendances sur la blogo, car le risque est là me semble t-il!! comme le dis très bien clo, coudre pour faire monter sa popularité je n’y vois aucun intérêt! c’est avant tout le plaisir de coudre, de porter ses vêtements eet de partager ses idées! je continuerais donc de coudre du burda, du simplicity…malgré qu’ils ne soient pas populaires sr le web! alors un peu moutons oui mais restons nous mêmes avant tout!

    • Merci !! Moi depuis que j’ai repris la couture, chaque fois que je regarde les burdas (tous les mois quoi …) rien ne me tente… donc je ne les achète pas !! Je suis ravie de découvrir des patrons venant des créateurs talentueux et acheter leurs patrons me permet de participer à leur survie même si ma participation est modeste. Je décidée de préférer la qualité à la quantité pour l’instant… mais rien ne me dit que le prochain burda ne sera pas à mon goût…
      Le principal pour moi étant de me faire mon dressing « sur-mesure » à mon gout…

  4. A mon tour d’apporter une contribution à cette grande réflexion… J’ai l’impression que tu prends pour acquis le fait que l’on coud pour faire une pièce unique et portable. Perso ce n’est pas forcément toujours le cas.
    Quand je couds une robe en jersey noire toute simple, je me doute que la création ne sera pas unique.
    D’autre part, je suis plus intéressée par « coudre » que par « porter ce que je fais ». Si globalement je fais quand même attention niveau morphologie, au niveau du style, je peux coudre un modèle juste parce qu’un détail technique m’attire comme Georgina qui en cours.
    Dans la petite nouvelle de Deer and Doe, c’est la construction du buste sans pinces et le système de bretelles qui ont retenu mon attention. Mais pour elle, je suis convaincue aussi au niveau du style!!!
    Je vois aussi ces patrons comme un support d’apprentissage. Ayant très peu d’expérience (je couds pour moi depuis moins d’un an), je me suis naturellement tournée vers les patrons les plus connus de la toile mais je ne le regrette pas car j’ai pu profiter de l’expérience des autres pour contourner certaines difficultés. Ce moutonnage m’aura permis de beaucoup progresser cette année.
    Je pense surtout qu’il faut être bien au clair sur ces envies et faire ses choix en conscience. Si je n’adhère pas au WP, ce n’est pas parce que je n’en partage pas les valeurs mais parce que je ne couds pas forcément que pour faire ma garde robe.
    J’ai envie d’apprendre plein de choses, y compris certaines qui n’ont rien à voir avec ce que je porte. Ma réflexion sur la consommation responsable est en cours depuis plusieurs années déjà, impacte mon mode de vie au quotidien et je ne doute pas qu’un jour, elle atteindra la couture, j’ai juste besoin d’un peu plus de maturité dans ce domaine!!!
    De plus, j’adore réfléchir sur un modèle, me prendre la tête dessus et admirer l’interprétation des autres avec le même matériau… qui arrive à un tout autre résultat… ça me fait délirer!!!

    • Je n’ai pas spécialement pris pour acquis le fait de coudre son dressing mais j’ai parlé de mon ressenti personnel… or je couds bien pour me faire ma garde-robe…
      J’aime ce concept de WP parce qu’il me tend à réaliser les choses plus lentement que ma nature le voudrait et qu’il me fait réfléchir. C’est également une prise de conscience sur mon mode de vie et ma consommation qui ne s’applique pas uniquement à la couture (comme toi, en gros, sauf pour la partie couture…). Et tu vois, mon mari vient de me dire récemment qu’il a vu une nette progression dans mon travail depuis que j’ai choisi de coudre intelligemment.
      Donc, j’apprends continuellement grâce à ces nouveaux projets, à mon blog qui me permet de communiquer ma passion et aux autres bloggeuses qui m’ouvrent l’esprit en déclinant les patrons en de multiples interprétations

      • Je ne suis pas très claire aussi!!! C’est juste qu’il m’arrive d’acheter des patrons en sachant pertinemment que je porterais peu la réalisation qui sera produite. Ce qui m’intéresse alors c’est une construction que je ne connais pas ou autre détail technique… Je soutiens vraiment à 100% ceux qui s’engage dans TWP mais je ne suis pas dans cette optique là aujourd’hui parce que j’aurai l’impression de me priver de mon petit espace de liberté . Je suis plutôt dans le constat que coudre modifie ma façon de m’habiller et j’attends de voir où ça peut m’amener… Après c’est super perso ces trucs là, on n’a pas forcément les mêmes ressentis ou les mêmes besoins (et heureusement!!!) … 😉

  5. Ton article fait écho à certaines de mes réflexions perso du moment… Lorsque je me suis remise à la couture il y a 7 ans, j’ai commencé avec les patrons japonais puis très vite, à la recherche de difficultés supplémentaires, je me suis tournée vers les magazines Burda. J’ai maintenant une petite collection ^^
    Depuis mon retour à la couture à l’automne dernier, j’ai fait connaissance avec de nouvelles marques de patrons, grâce à des blogueuses bien sûr, notamment Deer and Doe ou d’autres créateurs indé étrangers. Même si je me suis laissée tenter par quelques achats (la centaurée notamment ou le livre d’Ivanne, que je considère, au-delà des modèles, comme un livre sur la couture compte tenu de son cahier) mais finalement, j’ai décidé de ne pas acheter trop de patrons parce que j’en ai déjà beaucoup (trop ? 😉 à la maison et puis pour pas trop moutonner non plus ;-p. Donc même si certains modèles sont originaux, je peux retrouver l’esprit de certains chez ceux que je possède. Et aussi, parce que j’ai décidé de me pas me laisser trop influencer par les blogs… Ce que je recherche notamment à travers mes lectures, ce n’est pas tant l’originalité des modèles mais la qualité de réalisation des coutures.
    Et puis bien sûr, TWP me donne à réfléchir sur la compatibilité du modèle avec ma silhouette ^^ vaste sujet :p

    Et je te rejoins complètement sur la couture comme outil pour une consommation différente, j’ai décidé de ne plus m’acheter de vêtements dans les grandes chaînes mais uniquement des pièces « éthiques » (pour faire court)…
    Bref, désolée pour le pavé ^^ mais ça fait du bien de partager sur cette question !

    • Merci pour ta contribution !!
      J’ai moi aussi une bonne pile de Burda, mais ils sont dans un carton de déménagement (on construit et je n’ai plus d’atelier pour l’instant) C’est pour ça que je prends la peine de découvrir de nouveaux patrons et de nouvelles marques… et que je moutonne un peu !! J’espère petit à petit trouver les modèles qui me permettront de remplir sereinement mon dressing… Et je prends le temps de regarder les modèles des Burda et d’en mesurer la pertinence avant d’en acheter de nouveaux (pour l’instant, aucun ne m’a convaincu…)

Donnez votre avis, ça m'interresse...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s